Revenir à la rubrique : Politique

Départementales: Pierre Vergès quitte le Conseil général

C’est un événement inattendu à un mois des élections départementales… Pierre Vergès, vice-président du Conseil général, annonce qu’il souhaite « faire une pause au plan électif » dans un communiqué. Sans donner plus d’explications que la fin de son mandat qui arrive en mars, il remercie la présidente, Nassimah Dindar, de sa confiance, ainsi que ses collègues, […]

Ecrit par . – le dimanche 01 février 2015 à 18H26

C’est un événement inattendu à un mois des élections départementales… Pierre Vergès, vice-président du Conseil général, annonce qu’il souhaite « faire une pause au plan électif » dans un communiqué.

Sans donner plus d’explications que la fin de son mandat qui arrive en mars, il remercie la présidente, Nassimah Dindar, de sa confiance, ainsi que ses collègues, « toutes tendances confondues ».

« Beaucoup reste à faire, dans un contexte budgétaire difficile et une situation économique et sociale dégradée. Je suis de plus en plus convaincu que les défis imposés ne seront relevés que si chaque citoyen se responsabilise. Car le délitement social apparaît de plus en plus dans des actes d’incivilité, de remises en cause de valeurs fondamentales, où le respect de l’autre est souvent mis à mal. Cette responsabilisation doit se décliner dans de nombreux domaines : environnement, déplacements, éducation, santé, pour ne citer que ceux-ci. Une pédagogie citoyenne est indispensable pour maintenir la cohésion sociale dans une société réunionnaise en perpétuelle mutation, pour consolider et élargir les espaces de solidarité, pour mieux affronter une compétition économique dans un espace mondialisé », affirme-t-il.

S’il ne sera pas candidat aux élections départementales, il assure: « Cela ne fait pas de moi quelqu’un en retraite politiquement. (…) Plus que jamais, il faut être à l’écoute des forces vives qui s’impliquent, dans un cadre associatif ou économique. Parce qu’un mandat n’est pas le seul moyen pour travailler pour le bien commun ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Succession de TAK : Patrice Thien Ah Koon reprend la mairie, Jacquet Hoarau la CASUD

Passé le choc et après avoir caressé l’espoir de porter l’écharpe tricolore avec glands à franges d’or, les membres de la majorité municipale sont en grande partie finalement rentrés dans le rang hier à l’issue d’une réunion. Le fils du maire reprend les rênes de la ville tandis que son fidèle bras droit la CASUD. C’est en tout cas le scénario privilégié sauf “coup de Trafalgar”.

Sylvie Gustave Dit Duflo, candidate sur la liste de Valérie Hayer : « Travailler de manière transversale pour défendre les spécificités de chaque territoire »

Sylvie Gustave Dit Duflo, vice-présidente de la région Guadeloupe et présidente du conseil d’administration de l’Office français de la biodiversité, est en visite à La Réunion en tant que candidate sur la liste « Besoin d’Europe » conduite par Valérie Hayer, dans le cadre des élections européennes. Elle nous explique les actions menées par son groupe et les enjeux pour les territoires ultramarins.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.