Revenir à la rubrique : Faits divers

St-Denis: Deux cabinets de médecin et d’infirmiers cambriolés

Quatre jeunes ont cambriolé un cabinet de médecin et un cabinet d’infirmiers à Saint-Denis dans la nuit de jeudi à vendredi. Un ordinateur, un téléphone et des masques ont été volés. Suite à la description vestimentaire d’un témoin, c’est au Chaudron que l’un d’eux a été aperçu peu de temps après par les forces de […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 20 mars 2020 à 16H10

Quatre jeunes ont cambriolé un cabinet de médecin et un cabinet d’infirmiers à Saint-Denis dans la nuit de jeudi à vendredi. Un ordinateur, un téléphone et des masques ont été volés. Suite à la description vestimentaire d’un témoin, c’est au Chaudron que l’un d’eux a été aperçu peu de temps après par les forces de l’ordre devant un immeuble. Deux autres étaient cachés dans des buissons. Le quatrième, dans la cage d’escalier du bâtiment. Et c’est dans un pot de fleurs de cet immeuble qu’ont été retrouvés l’ordinateur, un tournevis et des gants. Le téléphone a quant à lui été retrouvé sur le quatrième jeune.
 
Devant le tribunal correctionnel ce vendredi, jugés en comparution immédiate, ils ne sont que trois âgés entre 18 et 22 ans ; le dernier étant mineur. Tous nient les faits. L’un d’eux assure n’avoir retrouvé ses copains que pour  « fumer un joint ». Pourquoi était-il caché au moment de l’arrivée des forces de l’ordre ? Il avait un demi-cachet de Rivotril en sa possession et il y avait le confinement. « Je suis en retard dans ma tête », explique-t-il. En effet, l’enquête sociale révèle qu’il entendrait des voix et parlerait tout seul.
 
Pour le procureur, « le professionnel de santé est celui qui s’occupe des autres et les piller est une provocation inacceptable ». Encore davantage en cette période d’épidémie. Il a donc requis 8 mois de prison avec mandat de dépôt et la révocation de 6 mois de sursis pour l’un, 5 mois pour un autre, les deux étant en récidive. Ils ont finalement été condamnés à 4 mois avec sursis, 8 mois ferme dont 4 avec sursis, avec mandat de dépôt, et 8 mois ferme, dont 4 avec sursis et la révocation de 5 mois de sursis et mandat de dépôt. Direction la prison, donc, pour deux d’entre eux.

Régis Labrousse sur place
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.

Il tente de tuer son fils de trois ans : L’accusé aura-t-il droit à un procès ?

Un homme de 37 ans, accusé de tentative de meurtre sur son fils de trois ans, a comparu devant les magistrats de la chambre de l’instruction, les experts-psychiatres ayant conclu à une abolition de son discernement au moment des faits en raison de troubles psychotiques sévères. La représentante de la société a proposé à la cour de constater son irresponsabilité pénale et une interdiction de contact avec l’enfant jusqu’à sa majorité.