Revenir à la rubrique : Politique

Canton 20: Jean-Gaël Anda et Dolène Chetty veulent « combattre le clientélisme »

Jean Gaël-Anda, actuel conseiller municipal à Saint-Pierre  et membre du LPA,  a annoncé ce mardi sa candidature aux prochaines élections départementales sur le canton 20 de Saint-Pierre (Pierrefonds, Bois d’Olives, Ligne Paradis, La Ravine des Cabris, La Ligne des Bambous et la Ligne des 400). Il sera titulaire avec Dolène Chetty qui a été colistière […]

Ecrit par . – le mercredi 11 février 2015 à 07H41

Jean Gaël-Anda, actuel conseiller municipal à Saint-Pierre  et membre du LPA,  a annoncé ce mardi sa candidature aux prochaines élections départementales sur le canton 20 de Saint-Pierre (Pierrefonds, Bois d’Olives, Ligne Paradis, La Ravine des Cabris, La Ligne des Bambous et la Ligne des 400). Il sera titulaire avec Dolène Chetty qui a été colistière lors des élections municipales de mars 2014. Leurs suppléants seront Elisabeth Boyer et Eddy Peigne, tous deux résidant à La Ravine des Cabris.

Il a également présenté l’équipe qui sera présente sur le canton 21 (centre-ville, Ravine Blanche, Ligne Paradis, Terre Sainte, Basse Terre), Bourhane Abdallah et Marie-Annick Rieul.

Le binôme Anda/ Chetty entend « contribuer au renouvellement de la classe politique et permettre à la population d’avoir des élus de proximité« . « Ce qui n’est pas le cas actuellement, déplorent-ils, les habitants du canton ne connaissent pas certains élus de l’actuelle majorité« .

« Nous voulons apporter une nouvelle façon de faire de la politique, en combattant le clientélisme, le favoritisme avec les embauches familiales« , ajoutent les candidats.

Le conseiller municipal a par ailleurs exprimé son « admiration » pour Fabrice Lebon, qui brigue le canton 22 de Grand-Bois : « Fabrice a de réelles qualités humaines, il est combattif et il fait preuve d’une véritable combativité lors des conseils communautaires« .

Jean-Gaël Anda est aussi est revenu sur la jeunesse Saint-Pierroise qui a défilé « lors des fameuses vagues bleues » des dernières élections municipales « où des promesses de contrats leur avaient été faites« : « Au lendemain des élections, ces jeunes se sont rendus à la CIVIS et à la mairie pour réclamer leurs contrats, poursuit-il, où ils ont été rejetés par les services de sécurité« .

Les deux candidats ont assuré qu’ils seraient « extrêmement vigilants lors de ces élections sur l’utilisation de ces moyens« .

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La grande reporter Mémona Hintermann s’interroge sur une contagion calédonienne

Dans une chronique publiée dans la Dépêche, la Réunionnaise s’interroge sur une possible contagion de la situation en Nouvelle-Calédonie sur les autres territoires ultramarins. L’ancienne membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel dresse un tableau alarmant de la situation des Outre-mer, en taclant au passage le président de la République et les élus locaux.