Revenir à la rubrique : Politique

Budget de la continuité territoriale réduit: Didier Robert assure que les jeunes du RSMA seront épargnés

Didier Robert a souhaité ce matin convoquer la presse à la permanence d’Objectif Réunion, à Saint-Denis, pour justifier l’amendement sur la continuité territoriale voté vendredi à l’Assemblée Nationale, et ses conséquences sur le RSMA.

Ecrit par zinfos974 – le dimanche 30 novembre 2014 à 14H09

« Surréaliste« , c’est le mot lâché ce matin par le président de la Région pour qualifier la séance qui s’est tenue vendredi au Sénat. Didier Robert est revenu sur le dossier au cœur des débats à l’hémicycle : l’amputation de 10 millions d’euros à l’enveloppe consacrée à la continuité territoriale en Outre-mer.

Pour la Région Réunion, ce sont 5 à 6 millions qui s’envolent. Une décision dure à digérer pour Didier Robert qui déplore l' »absence de concertation » avec les régions ultramarines. « C’est le flou artistique, ajoute-t-il. On ne connaît ni la date de lancement de la campagne, ni les critères d’attribution pour 2015. » Rappelons-le, le dispositif de continuité territoriale permet aux Réunionnais de bénéficier d’une réduction de 360 euros sur leur billet d’avion vers la Métropole. 360.000 bons ont été écoulés en quatre ans.

Le sénateur reproche à l’Etat de n’avoir consacré, jusqu’ici, « que » 14 millions d’euros à la continuité territoriale, contre 24 millions d’euros de la Région. Et d’ajouter : « Je ne demande pas la charité, je me bats pour que les Réunionnais soient considérés comme des Français à part entière« . Pour compenser la baisse de 10 millions d’euros, Didier Robert a choisi de piocher la même somme dans les crédits pour le Service Militaire Adapté. « C’est le seul programme sur lequel je peux agir en tant que parlementaire« , justifie-t-il.

« La ministre est de mauvaise foi »

Il a tenu à rassurer les jeunes pour qui « rien ne changera, la baisse n’aura pas d’impact sur le fonctionnement mais seulement l’investissement« . Le sénateur interpelle par ailleurs le gouvernement sur un amendement voté il y a dix jours prévoyant aussi une déduction d’un million d’euros des crédits du SMA: « Ils ont fait exactement ce qu’ils me reprochent« . Selon Didier Robert, la ministre des Outre-mer « a les moyens de sauver le dispositif de continuité territoriale sans toucher au SMA mais fait preuve de mauvaise foi« .

Une ministre qu’il a jugé « contradictoire » vendredi soir : « Elle a appelé les élus à voter contre son propre budget pour que ma proposition ne passe pas« . En vain, puisque l’amendement de Didier Robert a été majoritairement approuvé. « C’est une vraie victoire, conclut-il. Mon plus grand souhait est que le Réunionnais soit respecté« .
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.