Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

Aide européenne pour les bateaux : « C’est l’aboutissement d’une longue bataille »

La présidente de Région salue la décision prise de la Commission européenne d'aider les bateaux de moins de douze mètres pour la modernisation et le renouvellement de la flotte. Un "aboutissement" qui concerne "les petits pêcheurs".

Ecrit par N.P. – le mercredi 27 mars 2024 à 19H08

Son communiqué :

C’est avec une grande satisfaction que la Région Réunion a pris connaissance ce jour de la décision tant attendue de la Commission Européenne concernant la pêche réunionnaise. L’aide aux bateaux de moins de douze mètres pour la modernisation et le renouvellement de la flotte est enfin autorisée, suite au feu vert donné par la Commission.

C’est l’aboutissement d’une longue bataille engagée depuis plus d’une dizaine d’années au cours de laquelle l’État français et les autorités européennes se renvoyaient la responsabilité d’une non-décision.

Rappelons qu’une quarantaine de bateaux réunionnais représentant donc les  »petits » pêcheurs sont concernés. Il faut savoir que, dans le même temps, les plus gros bateaux bénéficient, eux, du dispositif de défiscalisation. Il est bien évident que sous l’angle de la préservation de la ressource, ce ne sont pas les  »petits » pêcheurs qui la mette en péril alors que les chalutiers de grandes dimensions et de grandes capacités se déploient dans les eaux de l’océan Indien. Il convenait de
mettre fin à cette injustice.

Alors députée à l’Assemblée Nationale, j’avais sensibilisé le gouvernement sur cette question. Parallèlement, Younous Omarjee, en sa qualité de député européen a saisi les autorités de l’Union Européenne sur ce dossier prioritaire pour La Réunion.

Cette démarche a également bénéficié du soutien constant de l’ensemble des acteurs de la filière et a été relayée par nos parlementaires.

La visite à La Réunion du commissaire européen à la pêche, Virginijus Sinkevičius, en novembre dernier, lui a permis de mesurer toute la légitimité de nos demandes et l’urgence de répondre aux attentes des acteurs réunionnais.

La conjugaison de nos efforts a payé. Après l’autorisation de l’Europe, il importe désormais que l’État débloque le plus rapidement possible ces aides afin que nos pêcheurs puissent disposer des moyens de poursuivre et développer leurs activités dans de bonnes conditions.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

« L’octroi de mer : c’est n’importe quoi ! » selon l’UCOR

L’Union des Consommateurs de La Réunion (UCOR) publie une lettre ouverte critiquant l’octroi de mer pour son impact sur le coût de la vie et exige sa suppression immédiate, ainsi que le financement des communes et de la région par l’État, pour protéger le pouvoir d’achat des Réunionnais.