Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

[Communiqué] Besoin d’Europe : Sylvie Gustave dit Duflo et Max Orville en visite du 20 au 24 mai

Sylvie Gustave dit Duflo et Max Orville, candidats de la majorité présidentielle, seront en visite du 20 au 24 mai à La Réunion.

Ecrit par N.P. – le lundi 20 mai 2024 à 17H14

Le communiqué :

Sylvie Gustave dit Duflo et Max Orville , candidats de la liste de la majorité présidentielle, Besoin d’Europe, seront présents à La Réunion du 20 au 24 mai 2024, avec un déplacement à Mayotte le 22 mai.

Au programme à La Réunion : rencontres et échanges avec les représentants politiques de La Réunion pour discuter des enjeux spécifiques de l’île et des opportunités de coopération renforcée avec l’Europe. Ils rencontreront les acteurs du monde économique et de la société civile pour aborder les défis économiques et sociaux ainsi que les perspectives de développement durable de La Réunion.

À propos de Sylvie Gustave Dit Duflo
Sylvie Gustave dit Duflo, originaire de Guadeloupe, est une figure emblématique de la politique ultramarine et de l’écologie. Engagée de longue date dans la défense de l’environnement et le développement durable, elle a occupé plusieurs mandats locaux, notamment en tant que vice-présidente de la Région Guadeloupe chargée du développement durable et de la transition énergétique. Son action politique se caractérise par un engagement profond pour la valorisation des territoires d’outre-mer, la protection de leur biodiversité et la promotion de l’économie verte. Forte de son expérience et de sa détermination, elle s’est également investie dans des projets européens visant à renforcer les liens entre les régions ultramarines et l’Union européenne, plaidant pour une intégration plus équitable et durable de ces territoires.

À propos de Max Orville
Max Orville, député européen, de la Martinique, reconnu pour son dévouement à la justice sociale et à l’égalité des chances. Instituteur, directeur d’école puis inspecteur, il s’est impliqué rapidement dans la politique locale, il est le Président du Mouvement démocrate Martinique et a été conseiller municipal.
Engagé en faveur de l’éducation et de la jeunesse, il a initié plusieurs programmes visant à améliorer l’accès à l’éducation et à promouvoir l’entrepreneuriat parmi les jeunes. Max Orville est également connu pour son plaidoyer en faveur des droits des ultramarins et son rôle actif dans la mise en place de politiques publiques favorisant le développement économique et social de la Martinique. Il promeut une mobilisation efficace des fonds européens mis à disposition des Outre-mer, pour la réussite des Ultramarins. Son engagement européen se traduit par une volonté de renforcer la représentation des régions d’Outre-mer au sein de l’Union européenne et de défendre une Europe plus inclusive et solidaire.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.

Michel Vergoz : « Le sursaut, c’est maintenant »

Le président du Mouvement politique Trait d’Union, Michel Vergoz, livrait ce jeudi son analyse sur les résultats des élections européennes qui a confirmé la forte poussée du Rassemblement national (RN). Soutien de la majorité présidentielle, le président du Mouvement politique Trait d’Union (MPTU), qui reconnait que la majorité présidentielle a été ébranlée par les résultats de ce scrutin, assure néanmoins que la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron est décision « salutaire » pour l’avenir du pays.