Revenir à la rubrique : Politique

Vidéo – Remise de Total : « Il y a cette volonté d’appliquer cette baisse de 20 centimes à La Réunion mais… »

Le député Jean-Hugues Ratenon a rencontré la directrice générale de Total Energies Réunion ce mardi matin. Une réunion avec pour objet la fameuse ristourne de 20 centimes promise par le géant pétrolier. A l’issue de cette entrevue avec le parlementaire, Sophie Audic n’a pas souhaité répondre aux sollicitations de la presse. Le député a donc fait, seul, le point sur cet échange.

Ecrit par 2341926 – le mardi 09 août 2022 à 11H00

La rencontre organisée ce mardi matin entre le député et la direction de Total Energies Réunion portait sur la mise place de la remise de 20 centimes qui doit s’appliquer à compter du 1er septembre “dans toutes les stations Total de France”. Le groupe annonçait à la fin du mois dernier que cette réduction s’appliquerait également à La Réunion. Dans la pratique, à moins de trois semaines des échéances, la manœuvre serait en cours mais rien n’est acté…

“Il y a cette volonté d’appliquer cette baisse”

Est-ce que ça s’appliquera à La Réunion comme dans l’Hexagone, elle me confirme que oui”, relate Jean-Hugues Ratenon après avoir échangé avec la représentante locale du géant pétrolier, avant de poursuivre : « Il y a cette volonté d’appliquer cette baisse de 20 centimes à La Réunion mais pour cela il faut une concertation en préfecture. Ce qu’elle dit, c’est que la responsabilité revient à la préfecture puisqu’à La Réunion nous sommes sur des prix administrés ».

La direction de Total Energies serait ainsi localement dans l’attente d’une mobilisation du Secrétariat aux affaires régionales pour l’organisation d’une concertation avec les autres acteurs pétroliers. “Elle a déjà rencontré le SGAR pour préparer ces rencontres et voir comment appliquer la baisse de 20 centimes”, précise-t-il.

Jean-Hugues Ratenon veut voir plus loin : “J’invite les autres compagnies à être présentes dans ces réunions pour trouver un terrain d’entente afin que ce ne soit pas que les stations de Total qui appliquent la baisse mais l’ensemble des stations de La Réunion.” 

Ces autres compagnies pétrolières implantées sur l’île, comme évoquées par le député, étaient montées au créneau en février dernier lorsque Total avait déjà annoncé une remise de 10 cts dans ses stations, contraignant la compagnie à faire marche arrière.

 

Menace sur l’emploi : “Il faut arrêter avec le chantage“

En cas d’un nouveau désaccord, il invite tout de même Total à mettre en place sa remise et voit voit là une façon pour la compagnie “de payer ses impôts, de faire un retour à la population”, “La population réunionnaise, jamais n’accepterait une discrimination”.

Concernant la menace qui planerait sur les emplois, “il faut arrêter avec le chantage”, lance Jean Hugues Ratenon qui invite par ailleurs les compagnies pétrolières de La Réunion “à avoir une discussion pour améliorer aussi les revenus des salariés des stations service”.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Ni Planqué, Ni Diviseur… La Réunion Plus Verte montera au Front Populaire face à l’Extrême Droite

Suite à la dissolution de l’Assemblée Nationale après le succès du Rassemblement National aux élections européennes, La Réunion Plus Verte exprime sa profonde inquiétude face à cette décision unilatérale du président de la République. Appelant à l’unité pour défendre les valeurs républicaines et empêcher l’extrême droite de prendre le pouvoir, le parti soutient fermement les députés sortants et prône une mobilisation sans faille pour les élections législatives anticipées.