Revenir à la rubrique : Faits divers

St-Pierre: 4 ans de prison pour l’assistant maternel pédophile

Âgé de 59 ans, cet assistant maternel Saint-Pierrois a reconnu une seule des agressions qui lui sont reprochées.   En 2017, l’une des fillettes qui lui était confiée évoque des attouchements et des pénétrations digitales auprès de sa mère, qui porte plainte immédiatement. Rapidement, d’autres victimes libèrent leurs paroles et une dizaine de plaintes sont […]

Ecrit par – le vendredi 06 mars 2020 à 07H58

Âgé de 59 ans, cet assistant maternel Saint-Pierrois a reconnu une seule des agressions qui lui sont reprochées.
 
En 2017, l’une des fillettes qui lui était confiée évoque des attouchements et des pénétrations digitales auprès de sa mère, qui porte plainte immédiatement. Rapidement, d’autres victimes libèrent leurs paroles et une dizaine de plaintes sont déposées à l’encontre de celui qui se faisait appeler « tonton B ».
 
Mais à la barre, il maintient sa version des faits, expliquant avoir eu « une relation » avec la première fillette, tout en réfutant les accusations d’agression sexuelle sur les deux autres enfants, comme le relate la presse écrite.
 
Le tribunal correctionnel de Saint-Pierre le condamne finalement à 4 ans de prison avec maintien en détention, 3 ans de suivi socio judiciaire, et obligation de soins. Il a également l’interdiction de travailler avec des mineurs.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.