Revenir à la rubrique : Politique

Projet Ecocité: Le TCO, Saint-Paul et Patrick Chabrier main dans la main

Le président du TCO, Joseph Sinimalé, était fier de procéder ce jour, aux côtés de Patrick Chabrier, à la plantation d’un arbre symbolisant et concrétisant l’intention de coopération entre la communauté d’agglomération, la nouvelle municipalité de Saint-Paul et les propriétaires de la Plaine Chabrier en vue de la concrétisation du projet Coeur d’Agglomération. A la […]

Ecrit par – le vendredi 20 juin 2014 à 16H05

Le président du TCO, Joseph Sinimalé, était fier de procéder ce jour, aux côtés de Patrick Chabrier, à la plantation d’un arbre symbolisant et concrétisant l’intention de coopération entre la communauté d’agglomération, la nouvelle municipalité de Saint-Paul et les propriétaires de la Plaine Chabrier en vue de la concrétisation du projet Coeur d’Agglomération.

A la suite d’entretiens à Paris, début mai 2014, Patrick Chabrier a été séduit par l’idée d’une « coopération active » entre les secteurs public et privé, une coopération qu’il n’a cessé de voir émerger pour un projet d’une telle envergure.

Ainsi, le projet d’Ecocité devrait pouvoir être lancé. En raison de son envergure, il nécessitera du temps et des moyens considérables, rappelle-t-on du côté du TCO, qui précise que, par les activités qu’il créera, ce projet répondra aux besoins « pressants » en emplois et logements nouveaux.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».