Revenir à la rubrique : Justice

Le « Zorro blanc » Stan Maillaud extradé vers la France

Christian Maillaud est de retour en France. Le Venezuela a accepté son extradition vers son pays d’origine, nous apprend le journal Le Parisien. Stan Maillaud a été extradé vers la France la semaine dernière, en exécution d’un mandat d’arrêt Interpol. Le Français avait été interpellé le 10 juillet dernier au Venezuela où il était en […]

Ecrit par Zinfos974 – le dimanche 15 décembre 2019 à 10H07

Christian Maillaud est de retour en France. Le Venezuela a accepté son extradition vers son pays d’origine, nous apprend le journal Le Parisien.

Stan Maillaud a été extradé vers la France la semaine dernière, en exécution d’un mandat d’arrêt Interpol.

Le Français avait été interpellé le 10 juillet dernier au Venezuela où il était en fuite depuis près de 10 ans.

Juillet 2019 [Après 10 ans de cavale, Christian Maillaud interpellé au Venezuela]urlblank:https://www.zinfos974.com/Apres-10-ans-de-cavale-Christian-Maillaud-interpelle-au-Venezuela_a142597.html

C’est sa compagne Janett Seemann qui avait annoncé son arrestation dans une vidéo mise en ligne sur internet, tout en continuant à parler de complot contre son mari.

Recherché par Interpol, celui qui est appelé le « Zorro blanc » ou le « chasseur de pédophiles », est recherché par la justice française depuis 2009. 

Condamné par deux fois pour enlèvement ou projets de rapts d’enfants, mais absent à chacun de ses procès, ce combattant auto-proclamé des réseaux pédophiles bénéficiait de nombreux soutiens, persuadés de son innocence.

Un passage remarqué à La Réunion

Aujourd’hui âgé de 51 ans, l’ancien gendarme mobile révoqué en raison de problèmes psychiatriques s’était mis au service de mères divorcées dont les enfants, placés chez leurs pères, étaient sous les griffes de « réseaux criminels pédophiles », alors que les enquêteurs mettaient en lumière les problèmes psychologiques des mères. 

Son parcours l’amène à l’île de La Réunion où il s’installe en 1994. Il crée la société OPS (Organisation Privée de Sécurité) et forme des vigiles. Les méthodes musclées employées par la société de sécurité ainsi que son armement proche d’une milice lui valent un procès. En 2004, il est condamné une première fois dans cette affaire de pratiques douteuses au sein de sa société de vigiles à La Réunion. 

La justice française attend désormais de le juger pour avoir fomenté en 2012 un projet d’enlèvement de trois enfants. 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique