Revenir à la rubrique : Politique

Jean-Claude Fruteau est décédé : Les moments phares de sa carrière

L'ancien maire de Saint-Benoît et député de La Réunion n'est plus. Jean-Claude Fruteau a été une grande figure de la Gauche à La Réunion, retour sur les moments les plus importants de sa carrière politique.

Ecrit par Zinfos974 – le jeudi 28 avril 2022 à 12H39

Jean-Claude Fruteau était une figure éminente du paysage politique à La Réunion. Il a occupé des mandats entre 1983 et 2020. Il s’était alors retiré de la scène politique suite à la dégradation de son état de santé. Retour sur une carrière politique riche.

L’homme politique est décédé ce mercredi 28 avril à l’âge de 74 ans, quelques jours après son hospitalisation. La classe politique lui rend hommage.

22 ans à la tête de Saint-Benoît

Jean-Claude Fruteau a été un maire emblématique de la ville de l’Est de La Réunion. Il a notamment remporté 3 fois d’affilée le suffrage universel avant de démissionner après 16 ans au pouvoir. Il a retenté l’aventure en 2008, mais a été poussé jusqu’au second tour pour la première fois sur ce scrutin avant de finalement s’imposer. 

L’homme politique s’est retiré de la vie politique au terme de ce quatrième mandat à la mairie de Saint-Benoît.

Présent dans les grandes collectivités

Comme toutes les figures emblématiques de la vie politique à La Réunion, Jean-Claude Fruteau s’est engagé au-delà de sa propre commune et au service de toute La Réunion.

Il a notamment été vice-président du conseil général de 1994 à 1998. Il a été membre de la collectivité de 1982 à 2000 et de 2002 à 2008.

Il a aussi été élu au Conseil général, de 1983 à 1988.

Défendre La Réunion sur le plan national

Jean-Claude Fruteau a aussi été député de La Réunion. Il s’est installé à l’Assemblée nationale pour une dizaine d’années. Il a travaillé sur plusieurs dossiers notamment le Développement économique des Outre-Mer, les projets de loi des finances, la transformation écologique, la lutte contre l’habitat indigne en Outre-Mer.

Il a signé 29 propositions de loi, notamment pour obtenir une commission d’enquête sur l’incendie du Maïdo, sur la lutte contre les abus en matière de frais bancaires, sur la réforme de l’allocation solidarité pour les personnes âgées en Outre-Mer ou encore le mariage pour tous, entre autres.

Représenter les intérêts de La Réunion au niveau international

Jean-Claude Fruteau a aussi été député européen. Il a notamment été vice-président de la Commission de l’agriculture et du développement rural du Parlement européen. 

L’homme politique originaire de Saint-Benoît avait notamment beaucoup travaillé sur le dossier de la canne à sucre avec une attention portée sur les régimes de soutien en faveur des agriculteurs.

Porter les valeurs du socialisme

Jean-Claude Fruteau a été un représentant fondateur du PS à La Réunion. Il a notamment été le tout premier secrétaire fédéral local du parti, de 1981 à 2000. L’ancien maire de Saint-Benoît avait à l’époque affiché son soutien fort à François Mitterrand.

L’homme politique a aussi prêté main forte à François Hollande pour sa campagne électorale à La Réunion. Il avait été pressenti pour entrer dans le gouvernement mais a préféré se concentrer sur les problématiques locales.

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-André renouvelle ses ambitions « pour une ville moderne et dynamique »

Joé Bédier présente ce jeudi les orientations budgétaires de la ville lors du conseil municipal. L’occasion de mettre en lumière les priorités et les projets pour l’année à venir. Des OB qui s’inscrivent « en parfaite cohérence » avec les engagements politiques « pris depuis 2020 », lance le maire de Saint-André. « Grâce à une gestion financière saine, la commune peut poursuivre son plan pluriannuel d’investissement (PPI) avec un focus particulier mis en 2024 sur l’éducation, la culture, et la proximité », poursuit l’édile saint-andréen.

Thierry Robert condamné en appel pour diffamation

Thierry Robert a été condamné en appel pour diffamation sur les réseaux sociaux. Il écope d’une peine moins lourde qu’en première instance, 2.500 euros d’amende et un euro symbolique de dédommagement à verser à Bruno Domen.

Édouard Philippe : « L’école est la priorité numéro 1 »

Pour sa deuxième journée sur l’île, Édouard Philippe s’est rendu dans le Sud pour y rencontrer les maires du Tampon et de Saint-Pierre. Dans la capitale du Sud, l’ex-Premier ministre a pu découvrir le projet Cayenne mené par l’ADAPEI et sa mission envers les jeunes porteurs de handicap.

Edouard Philippe affûte sa droite et sa gauche pour 2027

Le combat politique pour 2027 s’ouvre déjà sans le dire. L’ancien Premier ministre Edouard Philippe poursuit son tour de France des régions en tant que président de son parti Horizons. Depuis ce mardi, il part à la rencontre des élus et acteurs socio-économiques réunionnais pour se faire un aperçu des réalités locales, lui qui n’avait pas eu l’occasion d’effectuer un déplacement lorsqu’il était locataire de Matignon. Ce mercredi matin à Montgaillard Saint-Denis et aux côtés de l’adjointe Brigitte Adame et du coach Didier Wullschleger, le maire du Havre a enfilé les gants de boxe au moment de découvrir le travail mené en faveur des jeunes de l’association EPA (Ecoute-moi, Protège-moi, Aide-Moi). Sur des images de Pierre Marchal de l’agence Anakaopress.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial