Revenir à la rubrique : Politique

Canton 23 (Ste-Marie) : Largement en tête, Lagourgue retrouvera Annette au 2e tour

20h42 Résultats définitifs : Pas de surprise dans le canton 23 où le binôme Rémy Lagourgue/Marie Lyne Soubadou (divers droite) est arrivé largement en tête avec 68,05% des suffrages, devant le duo Christian Annette/Céline Sitouze (17,72%) et Mario Lechat/Valérie Vitry (14,23%). Néanmoins, ce score ne permet pas à la liste divers-droite d’être élue au premier […]

Ecrit par SI – le dimanche 22 mars 2015 à 19H49

20h42 Résultats définitifs : Pas de surprise dans le canton 23 où le binôme Rémy Lagourgue/Marie Lyne Soubadou (divers droite) est arrivé largement en tête avec 68,05% des suffrages, devant le duo Christian Annette/Céline Sitouze (17,72%) et Mario Lechat/Valérie Vitry (14,23%).

Néanmoins, ce score ne permet pas à la liste divers-droite d’être élue au premier tour, car elle n’a pas atteint les 25% d’inscrits.

19h32 : Le binôme Soubadou/Lagourgue est largement en tête selon les résultats partiels avec 66,4% des voix. Le duo Annette/Sitouze est loin derrière avec 18,4%.

 

 

Les candidats :

Binôme PS : Céline Sitouze et Christian Annette

Binôme Divers Droite : Marie Lyne Soubadou et Rémy Lagourgue

Binôme LPA : Valérie Vitry et Mario Lechat

En bref :

Pas de sang neuf à Sainte-Marie. Le camp Lagourgue continue d’affronter les éternels opposants que sont Christian Annette et Mario Lechat. Mais cette fois, c’est le fils Lagourgue qui s’y colle. Un véritable test pour l’héritier du maire.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.