Revenir à la rubrique : Politique

Vidéo – « Il faudra compter sur Banian pour les prochains scrutins »

Battu par Jean-Hugues Ratenon dans la 5e circonscription, Ridwane Issa revient sur cette campagne des législatives, particulièrement animée dans l'Est. Le candidat de Banian, dont c'était la première expérience électorale en son nom, remercie ses électeurs et félicite son adversaire, "élu grâce à la dynamique Nupes aussi bien au niveau national qu'au niveau local". Il attend désormais des députés nouvellement élus ou réélus qu'ils défendent "la lutte contre la vie chère, le pouvoir d'achat et la sécurité des Réunionnais".

Ecrit par SI – le jeudi 30 juin 2022 à 09H25

Malgré sa défaite face au député sortant, Ridwane Issa tient malgré tout à positiver. « Ce fut ma première candidature et cela a permis aussi à la population réunionnaise et en particulier aux habitants de l’Est de mieux connaître d’autres figures du parti Banian dont je fais partie. Il faudra compter sur nous pour les prochains scrutins », confie-t-il.

Critiqué par son principal adversaire comme étant un candidat macroniste, Ridwane Issa tient à remettre les points sur i. Si son parti a bien soutenu le président de la République durant la campagne présidentielle, il en était tout autre durant ces législatives. « Nous avons soutenu Emmanuel Macron durant la présidentielle pour des raisons claires et évidentes : Saint-Benoit a bénéficié du COROM et nous sommes également engagés avec la CRC dans le redressement financier de la commune jusqu’en 2024 (…) Dans le cadre des législatives, je le redis, j’étais le candidat d’un parti réunionnais pour un projet réunionnais et donc un programme différent de celui d’En marche. Ce raccourci dont j’ai été la cible a été un argument électoral habilement utilisé par mes adversaires », argue-t-il.

Il ajoute : « Si les électeurs m’avaient fait confiance, j’aurais travaillé au sein du groupe Outre-mer (NDLR : le groupe UTIL lancé par le député guadeloupéen Olivier Serva) ou un autre groupe, mais pas celui de la majorité présidentielle. D’ailleurs, nous l’avons vu, les députés élus n’ont pas rejoint de groupe parlementaire Nupes et il n’y a pas non plus de ‘Jean-Luc Mélenchon Premier ministre' ».

Sur l’éclatement des soutiens -et de leur incohérence- dans la 5e circonscription, Ridwane Issa ne voit pas de « mangé cochon », parlant plutôt de « cohérence territoriale ». « Aujourd’hui il y a une dynamique à La Réunion au niveau de la majorité régionale dont on fait partie. Quand on a deux candidats membres de partis composant la majorité régionale, je peux comprendre le choix des autres communes de suivre le mouvement régional », assure-t-il.
 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : La plateforme d’Ericka Bareigts positionne ses candidats dans les 5e et 6e circonscriptions

« Cet accord partiel est un bon accord » maintient Ericka Bareigts. La cheffe de file de la Plateforme réunionnaise a dévoilé ce samedi aux côtés de ses soutiens (Banian, Ansanm, PS, PCR, EELV) les noms des candidats retenus pour les législatives à venir dans les 1ère, 5e et 6e circonscriptions. Si la candidature de Philippe Naillet ne faisait aucun doute, en raison de l’accord partiel obtenu mercredi soir au sortir de la réunion qui s’est déroulée au siège du Territoire de l’Ouest, l’incertitude demeurait néanmoins pour les deux dernières circonscriptions. Et ce sont respectivement Anne Chane-Kaye-Bone Tavel (Banian) et Alexandre Laï-Kane-Cheong qui porteront les couleurs de la plateforme pour un scrutin qui sera particulièrement disputé dans l’Est de l’île.

[Communiqué] Monique Bénard et Rémy Bourgogne candidats dans la 3e circonscription

Monique Bénard, conseillère municipale au Tampon, et Rémy Bourgogne, enseignant à la Rivière, annoncent leur candidature aux élections législatives dans la 3ᵉ circonscription de La Réunion, avec un programme axé sur la justice sociale, la solidarité, le respect des valeurs humanistes, l’engagement écologique et la cohésion sociale.

Laurent Virapoullé renonce à se présenter dans la 5e circonscription

Alors que le nom de Laurent Virapoullé revenait avec insistance dans la 5e circonscription pour porter les couleurs de la majorité dans le cadre des législatives à venir, le Saint-Andréen a indiqué sur sa page Facebook qu’il ne se lancera pas dans ce scrutin. Il justifie son choix en indiquant qu’il souhaite se concentrer sur les municipales de 2026 à Saint-André. Il appelle néanmoins à faire barrage « à l’extrême-gauche » pour le scrutin législatif à venir, pour son « programme haineux et démagogique » synonyme « d’instabilité institutionnelle pour La Réunion ».

Législatives : Alek Laï-Kane-Cheong sera soutenu par la plateforme d’Ericka Bareigts sur la 6e

La campagne s’annonce épique dans la 6e circonscription. Candidat à sa réélection, Frédéric Maillot retrouvera sur sa route Alexandre Laï-Kane-Cheong, pour un match retour de la dernière législative. Mais c’est dans un tout autre contexte que le député sortant affrontera le leader de Croire et Oser, puisque ce dernier bénéficiera du soutien de la plateforme d’Ericka Bareigts, dont est membre Maurice Gironcel, sur cette circonscription.