Revenir à la rubrique : Politique

Tyroliennes du parc du Volcan : « Les dossiers avancent »

Le conseil municipal du Tampon a adopté ce vendredi la demande de permis d’aménager du projet de construction des tyroliennes sur le Piton Dugain. Si le projet mobilise des citoyens dont l'association Domoun la Plaine, l’absence des élus de l’opposition n’a pas permis de débat.

Ecrit par PB – le vendredi 27 mai 2022 à 17H53

Le représentant du collectif Domoun La Plaine est reparti avec ses questions. Le conseil municipal a, ce vendredi, voté les 20 affaires inscrites à l’ordre du jour en un temps record sans débattre sur l’affaire de la construction des tyroliennes sur le Piton Dugain. 

Dans le cadre du parc du Volcan, afin d’accueillir les 10 câbles qui s’étireront du Piton Dugain au Champ de Foire, des plateformes devront être construites et d’importants travaux de débroussaillage et de coupes d’arbres avaient été prévus. 

« Le projet de création de tyroliennes entre le Piton Dugain et Bourg Murat, fait l’objet d’une adhésion majoritairement favorable par les personnes qui se sont exprimées, et ce, malgré des avis négatifs significatifs contre le projet », expose le bilan de la concertation préalable tenue du 8 juin au 8 juillet 2019. 

Pour l’association Domoun la Plaine, le projet porté par la majorité municipale « porte atteinte au Piton Dugain ». Dans son avis rendu en décembre dernier, la Mission régionale d’autorité environnementale de La Réunion (Mrae) avait émis un certain nombre de recommandations. Parmi celles-ci, l’association a retenu celle de la justification de la nécessité de détruire 88 m2 d’habitats endémiques en très bon état de conservation au niveau de la plateforme de réception des petites tyroliennes ; de privilégier des mesures d’évitement des espèces de flore à fort enjeu patrimonial ou encore de limiter significativement à chaque passage les nuisances sonores susceptibles de déranger les habitants du chemin Dugain et du lotissement Les Topazes. 

Le projet a, depuis, été remodelé par la mairie mais constitue toujours « une défaite pour la nature alors que le 22 mai nous venons de fêter la journée internationale de  la biodiversité », pointe l’association qui attendait du conseil municipal d’en savoir un peu plus sur l’avancée du projet. 

L’opposition étant absente, la majorité des élus a voté pour la demande de permis d’aménager du projet de construction des tyroliennes sur le Piton Dugain. 

« Les dossiers avancent. Il y a plusieurs projets sur le parc du Volcan qui vont faire intervenir les contrôles de la légalité. La population est consultée dans le cadre de la procédure préconisée par les textes », a répondu à la presse le maire André Thien Ah Koon à l’issue du conseil municipal. Dans le calendrier prévisionnel, l’enquête publique est prévue pour ce mois de juin 2022.  

« Les personnes concernées ont compris à l’heure d’aujourd’hui. Il y a des choses qu’on ne peut pas cacher éternellement. Il faut savoir qu’il y a plusieurs maisons de riverains qui sont construites sur le domaine communal, en toute illégalité. Le maire du Tampon en toute magnanimité essaiera d’arranger les choses. Il n’est pas bon de colporter de faux bruits pour créer une sorte de psychose chez la population alors que ce sont des chantiers d’envergure nationale même internationale », prévient André Thien Ah Koon.  

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».