Revenir à la rubrique : Politique

TAK envisage de quitter le syndicat mixte de traitement des déchets

La CaSud envisage de se retirer du syndicat mixte de traitement des déchets des microrégions Sud et Ouest (SMTDSO) créé le 29 janvier 2014. Le Président de la CaSuD, André Thien Ah Koon, qui en est par ailleurs vice-président de cette structure, annonce qu'il souhaite retirer la CaSud de sa gouvernance. Son communiqué :

Ecrit par – le lundi 22 septembre 2014 à 09H19

Compte tenu des difficultés financières de la CASUD et d’un certain nombre d’incertitudes liées aux conditions de fonctionnement du tout jeune Syndicat Mixte de Traitement des Déchets, nous prévoyons notre retrait de cette structure qui, en l’état actuel, ne répond pas à nos attentes.

Nous ne pouvons toutefois envisager cette sortie qu’en concertation entre les quatre communes membres de la CASUD. Or, à l’Entre-Deux, le nouveau conseil municipal ne sera connu qu’à l’issue des élections du 5 ou du 12 octobre 2014.

Par souci de loyauté envers les futurs élus de cette commune, nous attendons donc que le conseil communautaire puisse siéger au complet pour prendre cette éventuelle décision de retrait extrêmement importante pour l’avenir de la CASUD.

André Thien Ah Koon, Président de la CASUD

—–
SMTDSO :

Président : Michel Fontaine
1er Vice-président : Joseph Sinimalé
2nd Vice-président : André Thien ah Koon
3ème Vice-président : Danielle Lionnet

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».