Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Olivier Payet arrête les rallyes

Dans une interview accordée aujourd’hui au Journal de l’Ile, Olivier Payet laisse entendre qu’il est fort possible qu’il arrete la compétition automobile. Sans se prononcer définitivement, il disait « laisser son sort entre les mains de sa femme, Valérie. Si elle me dit d’arrêter, je dirai stop. Son choix sera le mien« . Rencontrés par hasard au […]

Ecrit par – le jeudi 03 novembre 2011 à 22H27

Dans une interview accordée aujourd’hui au Journal de l’Ile, Olivier Payet laisse entendre qu’il est fort possible qu’il arrete la compétition automobile. Sans se prononcer définitivement, il disait « laisser son sort entre les mains de sa femme, Valérie. Si elle me dit d’arrêter, je dirai stop. Son choix sera le mien« .

Rencontrés par hasard au restaurant ce midi, nous avons demandé à Valérie Gangnant, l’épouse d’Olivier, quelle était sa décision. Elle est partie d’un grand éclat de rire et répondu qu’Olivier était « assez grand pour prendre ses décisions tout seul » et qu’il n’avait pas à lui faire porter le poids de ce choix.

Cette fois, Olivier ne pouvait plus s’esquiver. A nouveau interrogé, il a fini par laisser tomber, avec un sourire triste, qu’en fait sa décision était prise et qu’il arreterait à la fin de la saison.

Dommage. Un grand pilote s’en va…

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy répond à Jacques Tillier

J’ai eu les honneurs de l’édito de Jacques Tillier dans le JIR de samedi matin. Ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé…
De quoi est-il question ?

Pierrot Dupuy – Ces salauds de chômeurs

Le patron des Républicains propose rien de moins que de vendre encore plus d’essence et de gasoil. Et cerise sur le gâteau, de le faire payer par ces salauds de chômeurs !

Turbulences à la direction d’Air Austral

Alors que tous les observateurs pensaient qu’Air Austral était sortie d’affaire et que les choses allaient rentrer dans l’ordre avec l’arrivée du groupe Clinifutur aux commandes et le départ de Marie-Joseph Malé de la direction, voilà que la compagnie aérienne régionale est à nouveau secouée par des turbulences.
Le DRH ainsi que deux autres membres de son service ont été mis à pied hier et convoqués à un entretien préalable la semaine prochaine en vue d’une sanction.