Revenir à la rubrique : Société

Ne pas avoir de compteur Linky coûtera 5 euros par mois

La Commission de régulation de l’énergie estime nécessaire que les clients refusant l’installation d’un compteur Linky payent 5,33 euros de plus par mois. Ce prix est destiné à compenser le déplacement d’un technicien pour relever les compteurs.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 03 décembre 2021 à 09H33

Dans un rapport rendu le 25 novembre, la Commission de régulation de l’énergie estime nécessaire une surfacturation de 5,33€ par mois pour les clients refusant l’installation d’un compteur Linky à partir de 2025. Cela représente 64€ par an. Les clients dont l’installation est techniquement impossible ne seront pas concernés.

Pour justifier cette mesure, la Commission explique qu’elle correspond au coût des deux prestations de relèves spéciales annuelles réalisées par des techniciens.

Ce compteur est refusé par de nombreuses personnes, notamment celles se disant électrosensibles. Selon le rapport, 33,9 millions de compteurs ont été installés sur 37,7 millions de prévus, soit 3,8 millions d’utilisateurs non équipés.

Pour tenter de convaincre les réfractaires, la Commission révèle que les clients munis d’un compteur font en moyenne 5 fois moins de réclamations que les autres.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion intensifie sa lutte contre la cybercriminalité face à l’escalade des attaques

Face à une augmentation des cyberattaques à La Réunion, le préfet Jérôme Filippini a lancé un appel à la vigilance lors d’une conférence de presse ce lundi. Il a souligné l’importance de la sensibilisation et de l’adoption de bonnes pratiques pour se protéger des menaces numériques. En 2023, 14 incidents ont été rapportés à l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) sur La Réunion, reflétant une tendance croissante, bien que de nombreuses attaques restent non signalées.

Cilaos : “Les pétrels de Barau doivent être au-dessus de toute polémique, la SEOR devra l’apprendre”

En pleine période d’envol des pétrels juvéniles et face à un échouage massif dans le cirque de Cilaos, la SEOR avait saisi du Tribunal administratif en référé pour enjoindre à la commune d’éteindre son éclairage public. Une requête rejetée « bien que les mesures prises par la commune n’aient pas été suffisamment anticipées et s’avèrent perfectibles ». Dans un communiqué, la municipalité se félicite de cette décision et déplore que cette affaire ait causé “de graves préjudices à la commune”.

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,6 % en mars 2024 et +4,1 % sur un an

En mars 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,6 % à La Réunion après une hausse de 0,2 % en février. Les prix de l’alimentation poursuivent leur hausse : le passage de Belal se fait toujours sentir. Les prix de l’énergie continuent également d’augmenter. Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse alors que ceux des services se stabilisent.
Sur un an, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+4,1 %) qu’au niveau national (+2,3 %).