Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Et si on demandait à Nicolas Sarkozy de rembourser les 11 millions ?

Jean-François Copé est apparu presque larmoyant hier soir à la télévision pour lancer aux Français un appel à la générosité afin de sauver l’UMP et la démocratie, à la suite de la décision du Conseil constitutionnel de rejeter les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy à la dernière présidentielle. J’ai presque failli verser une larme. […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 05 juillet 2013 à 16H33

Jean-François Copé est apparu presque larmoyant hier soir à la télévision pour lancer aux Français un appel à la générosité afin de sauver l’UMP et la démocratie, à la suite de la décision du Conseil constitutionnel de rejeter les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy à la dernière présidentielle.

J’ai presque failli verser une larme. Mais je me suis retenu en me rappelant quelques principes simples.

1) Qui est à l’origine de cette dette ?

La réponse est simple : ce sont Nicolas Sarkozy et son équipe de campagne qui se sont maladroitement servis de l’argent de l’Etat pour financer une partie de la campagne présidentielle du candidat Sarkozy. Pour leur défense, ils diront que tout le monde l’a fait avec eux et qu’il est très difficile de différencier les déplacements présidentiels et ceux du candidat, à partir du moment où le président sortant a annoncé sa candidature. Sans doute. Il n’empêche qu’ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux mêmes. A force de tirer sur l’élastique, un jour il finit par casser…

2) Qui doit les 11 millions ?

Contrairement à ce que l’on essaie de nous faire croire, ce n’est pas l’UMP qui doit cet argent. C’est le candidat Sarkozy qui s’est engagé et c’est à lui qu’il revient aujourd’hui de rembourser la somme.

3) Mais alors ?

Oui, mais alors, pourquoi ce n’est pas Nicolas Sarkozy qui rembourserait les 11 millions ? Ce n’est pas l’argent qui lui manque. Outre sa fortune personnelle, celle de sa femme est dit-on considérable… Et surtout, s’il rechigne à toucher au patrimoine familial, il ne faut pas oublier que l’ancien président de la République donne régulièrement des conférences pour des coûts compris entre 100 et 250.000 dollars. Il lui suffirait de travailler un peu plus, d’accélérer le rythme des conférences, et le tour serait joué. Une cinquantaine de conférences et l’affaire serait règlée.

4) Mais alors ? (bis)

Mais alors, une fois de plus, on nous prend pour des abrutis. Et on tente de récupérer cette affaire pour mobiliser les militants et sympathisants de Droite à bon compte. A défaut d’avoir un programme, on ne manque apparemment pas d’idées rue de Vaugirard…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy : Les ennemis de mes ennemis sont mes amis

La question a tourné en boucle sur toutes les radios et toutes les télévisions durant le week-end : Le Rassemblement national est-t-il devenu un parti fréquentable et a-t-il réellement abandonné les idées racistes de son fondateur Jean-Marie Le Pen?

Pierrot Dupuy – Ces salauds de chômeurs

Le patron des Républicains propose rien de moins que de vendre encore plus d’essence et de gasoil. Et cerise sur le gâteau, de le faire payer par ces salauds de chômeurs !