Revenir à la rubrique : Politique

Continuité territoriale: Thierry Robert intervient à l’Assemblée nationale, la ministre lui répond

Thierry Robert, député de La Réunion, est intervenu à l’Assemblée nationale ce mercredi sur la question de la continuité territoriale lors de la séance des questions au gouvernement. Il s’est adressé à George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer. « C’est un coup dur porté à l’appartenance républicaine de l’ultramarin, dénonce-t-il, comment expliquer que des élus aient saisi […]

Ecrit par SH – le mercredi 15 octobre 2014 à 18H33

Thierry Robert, député de La Réunion, est intervenu à l’Assemblée nationale ce mercredi sur la question de la continuité territoriale lors de la séance des questions au gouvernement. Il s’est adressé à George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer.

« C’est un coup dur porté à l’appartenance républicaine de l’ultramarin, dénonce-t-il, comment expliquer que des élus aient saisi le Conseil constitutionnel sur cette question? Pourquoi avoir changé d’avis? »

Selon lui, la réduction de la participation du gouvernement au dispositif de continuité territoriale n’est pas une solution. « Cette réduction de l’engagement envoie un signal négatif aux ultramarins ». Une nouvelle approche qui « distend plus le lien entre la métropole et l’ultramarin ».

Il termine néanmoins en évoquant qu’il faudrait un système « plus équilibré et plus juste ».

La ministre des Outre-mer a répondu. « Il y a un constat: cette aide a explosé ces dernières années. Nous avons donc proposé une solution, explique-t-elle, le droit demeurera annuel » pour certains. Par exemple, « un étudiant pourra toujours se rendre en métropole pour repasser un concours qu’il a raté une première fois dans la même année et les parents pourront accompagner leurs enfants ».

Elle ajoute néanmoins qu’il n’était pas normal que des familles avec des revenus importants puissent bénéficier du dispositif et qu’il fallait privilégier les familles les plus modestes. « Cette politique de la Région de La Réunion n’aide pas que les plus modestes. Certaines familles gagnent 9.000 euros par mois et reçoivent l’aide de la continuité territoriale ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

VivaTech : La Réunion en force au plus grand salon du monde pour les nouvelles technologies

La Région Réunion envoie une forte délégation de représentants de 10 startups participer au salon international VivaTech qui s’ouvre demain matin porte de Versailles à Paris.
Il s’agit du plus grand salon au monde en matière de nouvelles technologies, qui est même passé devant le CES de Las Vegas, et il accueillera encore cette année des intervenants de très grande qualité. Et notamment beaucoup de fonds d’investissements à la recherche de sociétés à financer. Exactement ce que recherchent nos startups locales…

[Communiqué] « L’insalubrité des logements sociaux est un phénomène complexe et multifactoriel »

Karine Lebon annonce une bataille parlementaire cruciale le 22 mai 2024. Celle-ci pourrait contribuer à résoudre la crise du logement social à La Réunion, exacerbée par une forte croissance démographique, des coûts de construction élevés et des procédures administratives complexes. C’est pourquoi la députée de la 2e circonscription de La Réunion a proposé au vote la création d’une commission d’enquête visant à analyser et à remédier à ces problèmes urgents afin d’améliorer les conditions de vie des Réunionnais.