Revenir à la rubrique : Politique

Conseil des ministres européens à Milan: Y. Omarjee représente le Parlement européen

Le député européen, Younous Omarjee, est depuis hier à Milan pour représenter le Parlement européen au Conseil des ministres en charge de la politique de cohésion. En tant que 1er Vice-Président de la commission développement régional (REGI), il conduira la délégation du Parlement et interviendra pendant 15 minutes pour défendre l’avenir de la politique de […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 10 octobre 2014 à 09H16

Le député européen, Younous Omarjee, est depuis hier à Milan pour représenter le Parlement européen au Conseil des ministres en charge de la politique de cohésion.

En tant que 1er Vice-Président de la commission développement régional (REGI), il conduira la délégation du Parlement et interviendra pendant 15 minutes pour défendre l’avenir de la politique de cohésion et des fonds structurels auprès des ministres des 28 Etats membres, du Président du Conseil européen et du Commissaire européen, Johannes Hahn.

Tout l’enjeu de la discussion portera sur la question de la mise en œuvre du nouveau principe dit de « conditionnalités macroéconomiques ». Ce principe prévoit que le versement des fonds structurels européens puisse être désormais suspendu pour les États membres qui ne respectent pas la règle d’or budgétaire et qui ne mettent pas en œuvre les mesures destinées à faire décroître leurs déficits.

Pour Younous Omarjee, la question est aujourd’hui de savoir avec quel niveau de rigueur ce mécanisme sera mis en œuvre lorsqu’un État membre ne sera pas en mesure de respecter les critères européens de bonne gouvernance économique. « Voilà tout l’objet de notre discussion de ce vendredi« , a-t-il précisé en ajoutant que « cela est d’autant plus important pour nos régions d’outre-mer que notre gouvernement a annoncé qu’il ne serait pas en mesure de respecter, ni en 2014, ni en 2015, les engagements de réductions des déficits qu’il avait pris auprès de ses partenaires européens ».

Le député européen fera part aux ministres des États membres que la priorité du Parlement européen est d’épargner les régions les moins développées de ces suspensions des crédits européens en cas de sanction pour la mauvaise gestion de la dette du pays concerné. « Imaginez un instant si demain les fonds structurels se trouvaient suspendus pour l’Outre-mer au motif que la France ne respecte pas ses objectifs de réduction de son déficit ? Nous ne pouvons rester sans réagir !« , a insisté le député Younous Omarjee.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les élus guadeloupéens se réunissent en congrès le 12 juin pour l’évolution constitutionnel de l’île

Le président du Conseil départemental de Guadeloupe a annoncé mardi 28 mai la convocation du XVIIIe Congrès des élus départementaux, régionaux, des parlementaires et des maires de la Guadeloupe. L’objectif majeur est la création d’une assemblée unique pour l’île afin de renforcer le pouvoir des élus locaux. Une décision qui sera soumise à la population par référendum.

Saint-Benoît : Subventions aux associations renforcées et réorganisation de l’équipe municipale

Patrice Selly souhaite réaffirmer son engagement envers les associations locales et le Centre communal d’action sociale (CCAS) et ce, « malgré un contexte économique difficile ». Peu avant le conseil municipal, plusieurs annonces ont été faites par le maire de Saint-Benoit pour soutenir le tissu associatif et renforcer les actions sociales, tout en procédant à une réorganisation interne de l’équipe municipale.

Pour LFI, l’exclusion de l’Assemblée du député Sébastien Delogu est une fierté

Le député de Marseille Sébastien Delogu a été exclu 15 jours de l’Assemblée nationale par la présidente Yaël Braun-Pivet pour avoir brandi un drapeau palestinien hier lors d’une séance de questions au gouvernement. « Sa punition est une décoration et une honte pour toujours pour ceux qui l’ont votée » a réagi sur X Jean-Luc Mélenchon. Sébastien Delogu a été sanctionné par un vote des députés macronistes, de la droite et de l’extrême-droite.

[Communiqué] Le Département soutient l’aménagement de « Terrain Bory », à Saint-Louis

Cyrille Melchior, Président du Conseil départemental, participait, le mardi 28 mai, au côté des vice-Présidentes Flora Augustine-Etcheverry et Camille Clain, ainsi que du Conseiller départemental Jean-François Payet, à la pose de la première pierre du projet d’aménagement « Terrain Bory », à Saint-Louis, qui va permettre la réalisation d’équipements structurants pour les habitants de la commune.