Revenir à la rubrique : Social

SPL Estival : Les négociations en bonne voie pour un zéro licenciement

Les négociations sont en très bonne voie pour la maintien des emplois au sein de la SPL Estival. Le protocole d'accord entre la direction de la SPL et l'intersyndicale, qui devait être signé ce vendredi, a finalement été repoussé au vendredi 8 décembre. Le temps de laisser aux différentes parties le soin de travailler sur les derniers contours d'un accord qui devrait notamment acter le non-licenciement de l'ensemble des agents. En attendant un dénouement positif, la grève est toujours suspendue.

Ecrit par S.I. – le vendredi 01 décembre 2023 à 16H36

SPL Estival : Suspension du mouvement de grève

Au départ, un accord devait être trouvé avant ce samedi 2 décembre. Mais suite aux différents échanges intervenus ces derniers jours, notamment ce jeudi où l’intersyndicale avait été reçue par les conseillers du ministre des Outre-mer à la préfecture, la signature tant attendue du protocole d’accord a été décalée au vendredi 8 décembre prochain.

Un délai supplémentaire qui permet à l’intersyndicale de finaliser ses propositions « pour amener à des économies mensuelles », indique le porte-parole de l’intersyndicale, Éric Talassia, « comme sur les loyers, sur le service informatique, les véhicules de fonction, l’arrêt de l’externalisation des services ou le respect de la grille salariale ». « Des sources d’économies qui pourraient permettre d’aller vers un zéro licenciement et sauver tous les emplois », assure le syndicaliste.

Autre point positif dans ces négociations pour Eric Talassia : l’obtention de la part de l’intersyndicale du maintien du service de contrôle des bus au sein de la SPL. « Comme l’ensemble des syndicats, je suis optimiste quant à la signature du protocole d’accord vendredi prochain. Nous avons eu un PSE (NDLR : Plan de sauvegarde de l’emploi) pour échanger avec la direction sur nos propositions. Ce sont nos revendications depuis le départ, dont la principale est le zéro licenciement, et nous sommes bien partis pour y arriver », poursuit Éric Talassia, qui n’y voit pas « pour l’heure » un retournement de situation.

OK pour le zéro licenciement, reste la question des salaires

« Nous sommes bien partis pour la signature d’un accord », abonde Sarah Lambert. « Nous avons démontré à travers les pistes d’économie qu’on leur a proposées ce jeudi qu’il était possible d’atteindre les 80.000 euros mensuels qu’il manque actuellement pour atteindre l’équilibre budgétaire (NDLR : de la SPL). Ce n’est pas rien, et franchement nous sommes sur la bonne voie ». La responsable FO, qui faisait partie de la délégation de l’intersyndicale reçue ce jeudi en préfecture, est ressortie satisfaite des échanges. « Nous les avons surtout sensibilisés sur l’utilisation des fonds publics et je pense que chacun a pu mesurer qu’il y avait pas mal d’excès au sein de la SPL comme le paiement de concerts ou la location de bus sans mise en concurrence ».

L’optimisme est aussi de mise du côté de la direction de la SPL Estival. Contacté, le cabinet de la Cirest entrevoit également une issue favorable quant à ce conflit, rejoignant l’intersyndicale sur la possibilité d’un zéro licenciement et sur les autres points abordés précédemment. Les deux parties doivent néanmoins parvenir à un consensus sur la très controversée baisse des salaires des plus hauts revenus de la SPL.

Thèmes : Cirest | Grève | SPL Estival
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ole
2 mois il y a

On achète le silence de ceux qui peuvent témoigner à charge dans le cadre de l enquête en cours ?

I prétan
2 mois il y a

Bravo, continuez à ne pas baisser les bras. NOUS VOUS SOUTENONS.
Ce n’est la base qui doit être sanctionnée mais le staff qui a accompagné le Responsable.

DOGUS
2 mois il y a

…et qui paye la majorité de ces gratter’dk ?. Marianne est trop bonne avec notre argent public !

Kevin
2 mois il y a

Je pense c est un écran fume

Grigri
2 mois il y a

Dans tout ça , selly ,alamelou y continue zot vie comme si rien n’était , les deux bonhommes la bien emprofité l’argent SPL estival

Grigri
2 mois il y a

Y faut bandes voleurs y rendre l’argent que zot la fait la fête avec pendant 3 ans , la justice mi espère que va occupe a zot plus vite

Dans la même rubrique

SPL Estival : Le redressement judiciaire prolongé de trois mois

Le tribunal de commerce de Saint-Denis a prolongé jusqu’au 22 mai le redressement judiciaire de la SPL Estival, le temps d’affiner les contours du nouveau plan de sauvegarde économique (PSE) ébauché après la grève des salariés, en fin d’année dernière. Pour garantir la survie de l’entreprise publique de transport, environ 70 salariés auront le choix entre accepter une baisse de leur rémunération, ou partir dans le cadre d’un licenciement économique.

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.