Revenir à la rubrique : Faits divers

Soupçonnés d’avoir touché des pots-de-vin, de nouveaux employés de la SHLMR en garde à vue

L'enquête pour corruption et abus de confiance qui concerne une poignée d'agents du bailleur social se poursuit à un rythme soutenu cette semaine. Une nouvelle salve de gardes à vue a débuté ce matin et fait suite à celles de mardi dernier. Les mis en cause sont soupçonnés d'avoir touché des commissions de la part d'entreprises en échange du choix de ces dernières dans le cadre de l'entretien du parc de logement.

Ecrit par 2181159 – le jeudi 16 février 2023 à 14H38

Ouverte depuis quelque temps, l’enquête qui vise plusieurs employés de la Société d’habitation à loyers modérés de la Réunion, la SHLMR, s’est accélérée cette semaine. Elle fait suite à une plainte déposée en janvier 2021 par le bailleur social lui-même. Un agent en particulier serait visé dans cette plainte pour des malversations. Mais il semble qu’au fil des premières investigations, son comportement litigieux ait fait des émules au sein de la structure. Le mis en cause ainsi que trois autres agents ont été convoqués mardi dernier par la brigade financière de la STPJ (service territorial de la police judiciaire) en charge de ce dossier, puis placés en garde à vue. Certains ont passé une nuit à Malartic.

Ce jeudi, les auditions continuent à la suite d’une poignée de nouvelles convocations et placements en garde à vue concernant les mêmes soupçons. Les mis en cause auraient en effet favorisé le choix de certaines entreprises en échange de commissions qui amélioraient sensiblement leur train de vie. 
 

Précisons que les entreprises concernées se sont vus attribuer des marchés de façon légale par le bailleur social. Les agents inquiétés, gestionnaires de certains marchés, auraient choisi de faire intervenir certaines sociétés plutôt que d’autres de façon litigieuse. Un mode opératoire qui dédouanerait l’employeur.

Selon toute vraisemblance et si les soupçons de la SHLMR se confirment, les intéressés pourraient avoir à venir s’expliquer à la barre du tribunal correctionnel de Champ Fleuri prochainement.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Pierre : Quand la porcherie passe du sens propre au sens figuré

Le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a jugé, jeudi 14 juin, un éleveur de porcs pour de nombreuses infractions sur des volets sanitaires, environnementaux et de protection animale. Il était notamment reproché à l’agriculteur ses conditions de production qui faisaient courir un risque aux consommateurs. Le jugement sera rendu le 27 juin.

Accident sur le pont Vinh-San

Un accident s’est produit ce samedi à l’entrée du pont Vinh-San à Saint-Denis. Deux véhicules sont entrés en collision. Cet accident provoque quelques ralentissements pour entrer dans le chef-lieu.