Revenir à la rubrique : Société

Saint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrant

Un immense dépôt sauvage se trouve à proximité du littoral dans le secteur de petit sable à Saint-Joseph.

Ecrit par Nicolas Payet – le vendredi 19 novembre 2021 à 10H07

C’est un zinfonaute en colère qui nous a fait parvenir des clichés de sa triste découverte. Dans le secteur du petit sable à Saint-Joseph, c’est une véritable déchèterie à ciel ouvert qui se trouve à une vingtaine de mètres du littoral, derrière la station d’épuration. 

Selon l’auteur des photos, des produits toxiques comme des solvants ou des batteries de voitures sont sur les lieux.

 

Saint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrantSaint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrantSaint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrantSaint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrantSaint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrantSaint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrantSaint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrantSaint-Joseph : Un dépôt sauvage très encombrant

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sakifo 2024 : “50% de notre programmation sera réunionnaise”

Pour son édition 2024, le Sakifo veut encore proposer du grand spectacle au public réunionnais. Si de grand nom de la musique francophone, comme Hamza, Grand Corps Malade ou IAM répondront présent, les artistes péis ne sont pas en reste, avec Danyel Waro, Lindigo ou encore TABA.

La Réunion est le département le moins sportif de France

Une étude de l’INSEE révèle que La Réunion est le département français qui pratique le moins d’activité sportive. Seul 50% des Réunionnais pratiquent au moins une activité physique par semaine. Comme partout, le nombre de licenciés est en baisse et les femmes restent minoritaires.