Revenir à la rubrique : Société

Réforme des retraites : Le point sur le réseau routier

La mobilisation contre la réforme des retraites est de nouveau dans la rue ce mardi. Contrairement aux éditions précédentes, l’Intersyndicale de La Réunion a décidé de ne pas organiser de défilé. À la place, les grévistes étaient invités à se rassembler au rond-point de Gillot dans le nord. Dans le sud, l’Intersyndicale a décidé d’effectuer des barrages filtrants sur plusieurs ronds-points stratégiques afin de distribuer des tracts et ralentir la circulation jusqu’à 10h. Une opération escargot sera par la suite organisée en direction de la sous-préfecture.

Ecrit par NP – le mardi 07 mars 2023 à 15H20

Réforme des retraites : L’intersyndicale appelle au blocage de l’île le 7 mars

Secteur Nord :
– RN2 Ste Marie Gillot sens N/E, barrage filtrant
En raison de la manifestation en cours sur le secteur de Gillot, le préfet a décidé d’interdire la circulation des poids lourds sur les itinéraires secondaires depuis 15h ce jour.
Par conséquent, des stockages et immobilisations des poids lourds seront effectués comme suit sur la RN2 :

–          Dans le sens Nord/Est entre l’échangeur du Chaudron et celui du Stade de l’Est,

–          Dans le sens Est/Nord entre L’échangeur du Verger et La Mare.
 
– RN2 Ste Marie Gillot sens E/N, barrage filtrant, déviation conseillée par Duparc
• RN2 Ste Marie les Jacques sens E/N, opération escargot en cours
Sur la RN2 à Sainte Marie, suite à la manifestation en cours dans le secteur de Gillot dans les deux sens, pour les usagers en provenance et en partance de l’aéroport, une déviation se fait par la zone aéroportuaire et l’échangeur de Duparc.

 

– RN6 Bd Sud St Denis carrefour Bellepierre sens N/E, barrage filtrant

 

Secteur Ouest :
·         RN1 St Paul Cambaie   barrage filtrant dans les deux sens

 

Secteur Sud :
RN1 St Pierre/Pierrefonds, circulation bloquée dans les deux sens. Le barrage a été levé peu avant 15H. 
Dans le sud, les bouchons débordent de la quatre voies
Le rond-point du Boulevard Bank a été libéré vers 11H.

Vidéo à visionner sur Facebook : 
 

SECTEUR EST :
RN2 St Benoit giratoire des Plaines sens E/N, barrage filtrant

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le Département appuie sur le levier de l’économie

Même si cela ne relève pas de ses compétences premières, la majorité départementale a insisté sur ses investissements dans l’économie réunionnaise, ce mercredi lors de son assemblée plénière. Grâce à un emprunt bancaire, 20 millions d’euros supplémentaires seront injectés dans la filière du BTP.

[Communiqué] La Ville de Saint-Paul et Citeo s’unissent pour lutter contre les déchets abandonnés

La Ville de Saint-Paul et Citeo ont signé une convention visant à prévenir et réduire les déchets abandonnés sur l’espace public. Dotée d’un soutien financier de 1,5 million d’euros de Citeo, cette collaboration, qui durera jusqu’à fin 2025, se concentre sur la prévention, la sensibilisation et le nettoiement des déchets, dans le cadre des objectifs fixés par la loi AGEC pour éliminer les emballages en plastique à usage unique d’ici 2040.

Tribunal de commerce : Jacques Tillier débouté, ICP Roto n’est pas sommée d’imprimer le JiR

Sous couvert de censure, mais sur fond de conflit avec Alfred Chane Pane, patron d’ICP Roto, Jacques Tillier n’hésite pas à tout tenter pour sauver son journal. Le JIR n’étant toujours pas paru ce mercredi matin, la direction du journal a décidé de déposer un référé au tribunal mixte de commerce en vue d’obliger ICP Roto à l’imprimer.
L’audience s’est tenue ce matin, le délibéré est tombé cet après-midi. Le tribunal de commerce a décidé de débouter le JiR de ses demandes et le condamne à payer la somme de 1.500 euros : « Je ne peux forcer une des parties prenantes à se lier à une autre par un contrat », a déclaré la présidente.
Les avocats du JiR et d’ICP Roto expliquent que des discussions sont en cours pour trouver un accord afin de reprendre l’impression.