Revenir à la rubrique : Faits divers

Procès pour escroquerie au Bénin : Cinq ans de prison ferme requis contre Arnold Cadet

Ce lundi 30 janvier, après plusieurs renvois, le procès du Réunionnais sous le coup d'un mandat d'arrêt en France s'est tenu à Cotonou, devant la cour de répression des infractions économiques, la CRIET. Le ministère public a eu la main lourde alors que d'autres affaires d'entourloupes financières devraient être prochainement audiencées au Bénin.

Ecrit par 2181159 – le mardi 31 janvier 2023 à 11H02

Investi d’une mission de bienfaisance en Afrique de l’Ouest, Arnold Cadet, gourou récemment condamné à 4 ans de prison à La Réunion, avait annoncé sa nomination en tant qu’ambassadeur du Roscao. L’homme d’affaires autoproclamé a entourloupé ce réseau ainsi qu’un trio d’entrepreneurs réunionnais fraichement débarqués à Cotonou (Bénin) pour réaliser un juteux marché.

Ce lundi, le ministère public a requis 5 ans de prison ferme à l’encontre de Cadet et le remboursement de toutes les sommes escroquées aux victimes. La cour de répression des infractions économiques et du terrorisme rendra sa décision le 20 février prochain.

Le Réunionnais se rendait régulièrement au Bénin depuis 2021 ainsi que dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest où la presse le présentait à l’époque comme un bienfaiteur. On le retrouve sur des vidéos publiées sur le net en tant qu’ambassadeur au sein de l’Union Européenne, Madagascar et Maurice au sein du Roscao, Réseau des organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest.
 

Mais à l’issue de ces publications, le Roscao aurait eu vent de la réputation du coureur automobile également connu comme « l’esprit de Gramoune Moussa » en référence à ses talents de sorcier. En mai dernier, Roscao ayant mené son enquête, avait radié son poulain qu’il présentait pourtant quelques mois plus tôt comme « une personnalité de haut rang de l’Ile de La Réunion, des Pays d’Outre-mer de la France ». Mis au courant d’une arrivée imminente de Cadet à Cotounou, les autorités de Roscao, en collaboration avec les forces de police locales, se sont intéressées à ses motivations. 

C’est ici que trois entrepreneurs réunionnais étaient entrés en scène. L’un d’entre eux, professionnel de la mécanique installé dans le sud de l’île, aurait accueilli lors d’un stage le fils Cadet, c o-pilote de son père lors du 53ème Tour auto. Vantant les qualités de businessman de son père, le jeune de 17 ans avait organisé une rencontre entre celui-ci et ce professionnel. « En 48 heures, le mécanicien a été convaincu qu’il fallait partir au Bénin pour y faire du business. Il a monté une société de toute urgence, viré 60.000 euros à Cadet qui a également récupéré une de ses motos et un véhicule », témoigne une source.

Pour convaincre le trio d’opérateurs économiques de La Réunion, Arnold Cadet est soupçonné d’avoir usurpé son ancien titre au sein du Roscao, d’avoir réalisé des faux en écriture et produit des faux documents pour arriver à ses fins. En septembre 2022, les quatre hommes, accompagnés du fils Cadet, dînaient au restaurant à l’issue de leur visite sur site lorsqu’ils ont été interpellés par la brigade financière de Cotonou. Considéré comme victime, le trio a vite retrouvé la liberté alors que leur hôte, qui leur avait fait croire qu’il possédait une maison sur place, était placé en garde à vue puis en détention provisoire tout comme son fils.

Selon une source sur place, Arnold Cadet s’est montré amaigri et abattu lors de l’audience qui s’est tenue hier. Les conditions de détention au Bénin sont difficiles même s’il fait l’objet d’un suivi attentif des services consulaires français à Cotonou. Ses avocats ont demandé que leur client soit jugé à La Réunion où les fonds auraient été remis et ont tenté de jouer sur l’incompétence de la CRIET pour juger les faits. Quentin Cadet devrait être jugé le 8 février prochain alors que deux autres plaintes pour escroquerie ont été déposées et pourraient faire l’objet de nouveaux procès contre son père dans les semaines qui viennent.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le jeune chauffard ayant foncé sur des policiers interdit de séjour pendant cinq ans

Amir F., 28 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel ce vendredi pour avoir volontairement foncé sur des policiers à Saint-Denis, sous l’emprise de l’alcool. Lors de l’audience, il a exprimé des excuses et affirmé ne pas se souvenir des événements. Le tribunal a prononcé une peine de trois ans de prison dont un avec sursis probatoire, une incarcération immédiate ainsi qu’une interdiction de séjour de cinq ans.

Korbey d’or : K.O debout pour Sergio Toinette condamné 4 ans de prison avec mandat de dépôt

Le 12 avril dernier, l’ancien dirigeant de Korbey d’Or était jugé pour abus de biens sociaux, corruption et blanchiment. Six de ses proches étaient également poursuivis dans cette affaire d’infractions économiques et financières dont le montant des détournements et des tours de passe-passe entre la société de services à la personne et ses satellites fait tourner la tête. Petit exemple d’un florilège, les 457.000 euros d’espèces qui se sont volatilisées pour se retrouver sur le compte des dirigeants via une porteuse d’enveloppes. Ce vendredi, le tribunal correctionnel a condamné Sergio Toinette à 4 ans de prison avec mandat de dépôt.