Revenir à la rubrique : Société

Presse écrite : La ministre Rima Abdul-Malak pose des conditions au Quotidien et au Jir

Les patrons de presse puis les délégués des rédactions du Quotidien et du Journal de l'île ont été reçus par la ministre de la Culture ce mercredi en fin de journée à la préfecture. Rima Abdul-Malak a souligné qu'au regard de leur situation financière, les deux titres n'étaient pas éligibles aux aides à la presse de l'Etat, mais qu'ils le seront s'ils trouvent un ou des repreneurs.

Ecrit par T.L. – le mercredi 29 novembre 2023 à 21H05
Manifestation des rédactions du Quotidien et du Jir devant la préfecture.

Des pancartes noires avec l’inscription « Journal en péril » brandies devant les grilles de la préfecture. Les rédactions et personnels du Quotidien de La Réunion et du Journal de l’île de La Réunion ont manifesté cet après-midi pour demander à la ministre de la Culture Rima Abdul-Malak de mettre tout en œuvre afin de sauver les deux derniers titres de presse écrite du département.

Si rien n’est fait, Le Quotidien devrait éteindre définitivement sa rotative le 13 décembre tandis que le Jir, qui fait face à d’importants problèmes de trésorerie, pourrait rapidement suivre le même funeste chemin.

La présidente du Quotidien Carole Chane Ki Chune et le PDG du Jir Jacques Tillier ont d’abord été reçus par Rima Abdul-Malak, avant de laisser la place aux délégations de journalistes des deux titres. La question du versement des aides de l’Etat, systématique dans l’Hexagone, a été au cœur des discussions.

« On observe qu’il y a une grande inégalité de traitement dans les aides qui sont accordées, et ce n’est pas nouveau, entre la presse ultramarine et la presse nationale », soulève Eric Lainé, délégué UR 974 au Journal de l’île. « On en veut pour preuve que la plupart des aides, voire la moitié des aides entre 2016 et 2019, ont été accordées à des grands groupes, où derrière on a des capitaines d’industrie qui sont des milliardaires et qui mettent la main sur la plupart des aides à la presse ».

La ministre de la Culture a semblé sensible aux arguments des représentants de la presse écrite, mais a souligné que Le Quotidien devra trouver un repreneur avant de solliciter les nombreuses aides existantes, tandis que le Jir devra a minima effacer ses dettes sociales et fiscales avant d’être éligible.

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ma vérité
3 mois il y a

arreter se cinema pour 2 journaux depasser la presse de grand papa s est fini pas rentable
simple on ferme mettez vous a faire du vrais journalisme pas de des truc bricolé sur un coin de bureau deja aller vous former a faire des vrais article de presse maintenant s est tout internet le temps que vous nous pendiez un article on na eux linfo la veille deja sur internet a par les accident de la ciculation une poule volée un cabris qui s est échapé on en a rien foutre des accidents et autre conneries s est pas des info sa a bonne entendeur

Lulu
Répondre à  ma vérité
3 mois il y a

déjà quand ils essaient de faire une article qui est censé tenir la route, il ne sont même pas foutu d’écrire correctement, quand vous voyez un journaliste écrire LE LOUVRES, et çà se présente comme le premier média presse…..heu oui effectivement dans la médiocrité peut être!

David69l
3 mois il y a

Il faut se rendre à l’évidence QUI achète encore le journal ??? Les vieux ! Maintenant c’est les réseaux sociaux pour l’info en direct. Une page se tourne qu’on le veuille ou non !

Michel
3 mois il y a

Comment voulez vous utiliser l’argent publique pour financer le JIR alors que son PDG monsieur TILLIER fait de la politique . C’était comme si on finançait un parti politique avec l’argent de nos impôts. Ce journal doit disparaître.

cheche
Répondre à  Michel
3 mois il y a

je vous informe que les partis politiques percoivent une aide de l’etat soit 66 millions d »€ en 2022…les syndicats aussi

ha ha
Répondre à  Michel
3 mois il y a

Renseignez vous!!! les partis politiques sont financés par nos impôts.

rougail974
3 mois il y a

Toutes les entreprises doivent être à jour des cotisations sociales ( surtout la part salariale) et de ses impôts . Ça n’est pas extraordinaire comme conditions .

Lulu
3 mois il y a

passez à autre chose et arrêtons cette distribution de fric à tout va sur des opérations perdues d’avance, JIR QUOTIDIEN c’est fini c’est tout! les journaux de grand papa c’était hier, là on est au numérique, soit vous changez votre fusil d’épaule soit vous prenez votre retraite!

Saba
3 mois il y a

il faut arrêter de financer des paniers percés avec nos impôts a coup de subventions , et prendre consciences que la FIN est une reconnaissance de l évolution sur terre , nous avons du travaille dans agricultures pour couper nos cannes et ramasser nos légumes, beaucoup d entreprises vont fermés suite aux systèmes français de raquettes aux cotisations, des nouveaux systèmes existent ou on cotise libre choix, le salaire universel arrive bientôt, et l’europe coulera avec ses lois d engraissements des bureaucrate

Lulu
3 mois il y a

ben dis donc le clicanoo ne vaut guère mieux mais bon il est facile de le zapper sans frais, je viens de lire les remarques qu’a laissé un internaute sur leur site en parlant des nombreuses pubs et du peu d’infos intéressantes, j’avais pas fini ma lecture que le post à été supprimé par le site, alors après ce genre de comportement ne venez pas pleurer quand on ne vous lit plus et aussi c’est montrer que leur info est très selective faut aller dans le sens du Tiller autrement cela ne passe pas, il ferait mieux de prendre sa retraite celui là il n’est vraiment plus à sa place!

Dupondt
3 mois il y a

Comment peut-elle dire cette conne de service que les aides seraient conditionnées à la situation financière des 2 journaux ? Elle se fout de la gueule du monde ! En métropole les journaux perçoivent des aides même si bilan comptable est négatif ! Rapport du Sénat

hersan
3 mois il y a

Pour répondre à la question de MTillier, peut être parce qu’en métropole il y’a des gens compétents à la têt de ces journaux tout simplement .

candide
3 mois il y a

Pourquoi je pense à l’amiral de Prévert moi ??? Je me le demande….

Aze
3 mois il y a

M. Tiller prend près de 500000€ en salaire annuel..
Les cadres dirigeants du JIR siphonnent plus de 50% de la masse salariale.
Inutile de chercher plus loin déjà 🙃

Julot
3 mois il y a

Lorsque l’on connaît le salaire du Tillier et de deux de ses sbires, l’on comprends que le canard prends le fond. Il a plumé le Cadjee qui se réfugie derrière son plumitif incontournable mais reste encore à la barre. Honte à lui…

riverstar974
3 mois il y a

cette macroniste pose des conditions? oui sans doute brosser dans le sens du poil toutes les stupidités de ce gouvernement

Sceptique
3 mois il y a

Force est de reconnaître que le JIR comme le Quotidien sont assez médiocres. Ce n’était pas le cas il y a une dizaine d’années. Grosse concurrence d’internet. Faudrait apporter un plus. Ce n’est pas le cas. Je lis que le JIR a fait un prêt d’1 ion d’€ pour une opération de mutualisation non effectuée. Ils voudraient que le prêt soit effacé. Mais où est passé l’argent? De la même façon les dettes fiscales et sociales du JIR sont de l’ordre de 600000 €. Qu’il faudrait aussi effacer! Qu’en pense le petit artisan qui lui est sommé de payer ses dettes. Le très généreux système social français repose sur la participation de chacun. Visiblement ici on fait la leçon à la terre entière mais jamais à soi-même. Notons que l’intérimaire de Tillier le samedi matin a rejoint la mairie de Sainte Marie. Il était tout aussi agressif mais moins brillant. Après avoir sévi à Témoignages, le voilà casé dans une mairie. Aucune mise en concurrence mais du gros copinage. Les donneurs de leçons n’ont guère de décence.

Dans la même rubrique

Un diagnostic global du Sport à La Réunion pour façonner demain

La Conférence régionale du sport va lancer ses ateliers de concertation afin d’aboutir à un diagnostic général du sport à La Réunion et d’adopter un Projet sportif territorial (PST). C’est pourquoi tous les acteurs gravitant autour du monde du sport sont invités à venir donner leur avis pour préparer au mieux l’île à la pratique sportive de demain.

La Plus Fashion Week fait son show à l’hôtel Créolia

La première édition de La Plus Fashion Week océan Indien organisé par l’association Ô Cœur des Femmes, s’est tenu hier soir à l’hôtel Excel Créolia à Saint-Denis. Un show de trois heures, mélange de catwalk de collections et de tableaux artistiques qui ont ravi un public nombreux venu apprécier la diversité des mannequins et le professionnalisme des organisateurs.

Après vingt ans de conflit, l’élevage bovin de la famille Bègue pourrait être régularisé

Entre nécessité de préservation de l’environnement d’un côté, et appel à la défense d’une activité pastorale de l’autre, le débat sur l’élevage bovin de la famille Bègue, dans le fond de la rivière de l’Est, symbolise les fortes tensions entre autorités de tutelle et agriculteurs installés dans le cœur du Parc national. Après un an de médiation avec l’ONF, le Département, le Parc national et la Daaf, la possibilité d’un règlement à l’amiable, par le biais de la signature d’une convention d’occupation temporaire, semble être envisagée. Même si le Parc national, échaudé, requiert de solides garanties, notamment en matière de lutte contre les espèces exotiques invasives.