Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Nassimah Dindar chercherait un remplaçant à René-Paul Victoria

Tous les journalistes tirent des plans sur la comète sur une proposition d’accord faite à Nassimah Dindar par Didier Robert et les maires proches de lui. En deux mots, ils lui proposeraient leur soutien pour se faire réélire présidente du Conseil général en mars, en échange du sien pour aider Didier Robert à se faire […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 06 octobre 2014 à 15H31

Tous les journalistes tirent des plans sur la comète sur une proposition d’accord faite à Nassimah Dindar par Didier Robert et les maires proches de lui. En deux mots, ils lui proposeraient leur soutien pour se faire réélire présidente du Conseil général en mars, en échange du sien pour aider Didier Robert à se faire réélire en décembre 2015 à la pyramide inversée.

C’est aller un peu vite en besogne. C’est surtout oublier qu’avant de se faire réélire présidente, il faut d’abord se faire élire conseillère départementale. Or, rien n’est gagné pour Nassimah de ce côté là.

Depuis la dernière réforme, les cantons ont été regroupés par deux, avec obligation de présenter deux candidats, un homme et une femme. C’est ce qui avait amené nombre d’observateurs (nous les premiers, voir notre article « [St-Denis : les candidats de Gilbert Annette mal barrés aux cantonales]urlblank:http://www.zinfos974.com/St-Denis-les-candidats-de-Gilbert-Annette-mal-barres-aux-cantonales_a76635.html « ) à envisager une alliance de Nassimah Dindar avec René-Paul Victoria, elle même contrôlant le centre-ville et le Bas de la Rivière, et RPV étant censé être fort sur la Montagne.

En fait, nos infos dataient un peu. Il apparaitrait aux dernières nouvelles que Nassimah Dindar se serait rendue compte, comme nous l’annoncions d’ailleurs, que René-Paul Victoria avait quitté le terrain depuis les municipales et qu’il était aujourd’hui beaucoup moins populaire sur la Montagne qu’elle ne le pensait. Et elle lui chercherait un remplaçant. On parle d’un directeur d’école de la Montagne…

Mais là ne s’arrêtent pas les difficultés rencontrées par la présidente du Département. Comme nous vous le racontions également, un accord avait été signé entre les deux tours des municipales entre Nassimah Dindar, René-Paul Victoria, Jean-Jacques Morel et Michel Lagourgue aux termes duquel ce dernier s’engageait à appeler à voter pour le duo au second tour en échange du soutien de Nassimah et de René-Paul à Jean-Jacques Morel aux cantonales de mars 2014.

Or il apparait aujourd’hui que René-Paul Victoria, comme il en a l’habitude, pousse en sous main Serge Hoarau, le conseiller général sortant très proche de lui, à se présenter contre Jean-Jacques Morel.

En mesure de rétorsion, Michel Lagourgue a fait savoir qu’il serait candidat sur ce canton, contre Nassimah et René-Paul… Vous suivez toujours ?

Cette candidature est inquiétante pour Nassimah Dindar car elle est susceptible d’attirer un nombre important de suffrages de Droite et du Centre, et donc de la placer en situation très difficile ! Surtout si les reports de voix s’effectuent mal au second tour…

D’où notre réflexion : avant de vouloir se faire élire présidente, encore faut-il se faire élire conseillère générale…

Tout n’est pas encore perdu. Dans les négociations qui s’annoncent, il sera proposé à Nassimah Dindar de respecter les engagements pris auprès de Jean-Jacques Morel, en échange de quoi Michel Lagourgue pourrait préférer se présenter dans le canton de Moufia/La Bretagne, avec le soutien de toute la Droite…

Qui a dit que les élections étaient un long fleuve tranquille ?

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy : Les ennemis de mes ennemis sont mes amis

La question a tourné en boucle sur toutes les radios et toutes les télévisions durant le week-end : Le Rassemblement national est-t-il devenu un parti fréquentable et a-t-il réellement abandonné les idées racistes de son fondateur Jean-Marie Le Pen?

Pierrot Dupuy – Ces salauds de chômeurs

Le patron des Républicains propose rien de moins que de vendre encore plus d’essence et de gasoil. Et cerise sur le gâteau, de le faire payer par ces salauds de chômeurs !