Revenir à la rubrique : Blog de Pierrot

Manif pour la continuité territoriale : une grande réussite

Entre 4.000 (source police) et 6.000 manifestants (source organisateurs) : L’évidence est là, la manifestation de ce matin devant la Préfecture contre la diminution des budgets alloués à la continuité territoriale par le gouvernement est un succès. Il faut remonter loin pour retrouver une telle mobilisation. Les esprits chagrins retiendront le nombre important de bus […]

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 16 octobre 2014 à 21H55

Entre 4.000 (source police) et 6.000 manifestants (source organisateurs) : L’évidence est là, la manifestation de ce matin devant la Préfecture contre la diminution des budgets alloués à la continuité territoriale par le gouvernement est un succès. Il faut remonter loin pour retrouver une telle mobilisation.

Les esprits chagrins retiendront le nombre important de bus et d’employés communaux. Certes. Mais outre le fait que ça a toujours existé, dans tous les partis politiques, il est indéniable que cette cause a rencontré une grosse adhésion populaire. Il suffit pour s’en convaincre de voir à quel point les réseaux sociaux se sont enflammés ces derniers jours.

Autre leçon à tirer : la capacité de mobilisation en une semaine des 11 maires de Droite et du Centre réunis autour de Didier Robert. Avec des bémols selon les communes. Si Saint-Paul a fait le plein avec près de 2.500 personnes transportées, d’autres communes ont été loin des chiffres qu’ils avaient annoncés. Il appartiendra aux organisateurs d’identifier les mauvais élèves pour qu’ils fassent mieux la prochaine fois.

Car des prochaines fois, il y en aura. D’abord à Saint-Paul au mois de novembre et à Saint-Pierre en décembre. Avec des mots d’ordre élargis : plus question de se cantonner à la continuité territoriale. Didier Robert a bien l’intention de surfer sur la vague de mécontentement dont fait l’objet le gouvernement socialiste avec par exemple de nouveaux slogans contre les hausses d’impôts, celle de la redevance audiovisuelle, les diminutions des dotations de l’Etat aux collectivités, ou encore les attaques contre les familles.

Aucun doute cette fois, les campagnes électorales pour les départementales de mars et les régionales de décembre sont bien lancées…

Reste l’accueil réservé à Nassimah Dindar et Thierry Robert au cours de la manifestation. Si la présidente du Conseil général a pu s’exprimer normalement, il n’en a pas été tout à fait de même pour Thierry Robert. Par certains élus restés amis avec les deux Robert, Didier et Thierry, le message avait été passé au député-maire de Saint-Leu qu’il ne serait pas le bienvenu à la manifestation et que, s’il voulait venir quand même, il ne pourrait pas s’exprimer au micro. La raison ? Les attaques virulentes qu’il lance régulièrement contre le président de la Région, l’organisateur de la manifestation.

Thierry Robert, avec l’esprit de « Ti Coq » qu’il affectionne, lui qui affuble de ce sobriquet son adversaire, s’est mis en tête de jouer le provocateur comme il sait si bien le faire. Il a commencé par amener sa propre sono, qu’il n’a malheureusement pas réussi à utiliser, le véhicule n’ayant pas réussi à se garer à proximité.

Il aurait pu en rester là. Mais non ! Son « gros coeur » l’a alors poussé à s’approcher du podium et à tenter de grimper dessus. S’en est suivi un ralé-poussé avec quelques militants et le député-maire de Saint-Leu, en bon comédien, s’est laissé tomber à terre. Tout juste s’il n’a pas crié qu’il venait d’être victime d’une tentative d’assassinat !

Dans le même temps, des militants de son parti qui se trouvaient là comme par hasard avec leurs appareils photos, se sont empressés d’immortaliser la scène, avant de la poster immédiatement sur les réseaux sociaux. Le coup était parfaitement monté, le piège tendu, et les partisans de Didier Robert sont tombés dedans à pieds joints !

Il ne restait plus à Thierry Robert qu’à se répandre devant les caméras en dénonçant les « violences » dont il venait d’être victime. En oubliant ses provocations et surtout ses propres méthodes, en septembre 2012, lorsque ses nervis avaient frappé quasiment au même endroit, non pas un homme, mais une jeune journaliste qui n’avait pour seul tort que d’avoir voulu faire son métier. C’est l’histoire du loup qui essaie de se faire passer pour un agneau…

Il n’en reste pas moins que je pense que ça a été une erreur de l’empêcher de parler. On lui aurait accordé la parole, comme à Nassimah Dindar, et il aurait été pris à son propre piège et n’aurait pas pu attirer autant les projecteurs sur lui comme il a loisir de le faire actuellement.

Surtout que j’ai beaucoup apprécié le discours de Jean-Hugues Ratenon mettant en avant la nécessité pour tous les Réunionnais de faire l’union sacrée autour de certains sujets, pour justifier sa présence, lui un homme de Gauche.

Il est des causes qui doivent transcender les frontières politiques…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pierrot Dupuy : Les ennemis de mes ennemis sont mes amis

La question a tourné en boucle sur toutes les radios et toutes les télévisions durant le week-end : Le Rassemblement national est-t-il devenu un parti fréquentable et a-t-il réellement abandonné les idées racistes de son fondateur Jean-Marie Le Pen?

Pierrot Dupuy – Ces salauds de chômeurs

Le patron des Républicains propose rien de moins que de vendre encore plus d’essence et de gasoil. Et cerise sur le gâteau, de le faire payer par ces salauds de chômeurs !