Revenir à la rubrique : Faits divers

Les 18 migrants sri lankais font appel suite au prolongement de leur placement en zone d’attente

Les ressortissants sri lankais débarqués le 8 février dernier ont vu leur placement en zone d'attente prolongée ce dimanche suite à leur comparution devant le juge des libertés et de la détention. Ils font actuellement appel de cette décision afin d'obtenir l'autorisation d'entrer sur le territoire.

Ecrit par 2181159 – le mardi 14 février 2023 à 15H15

Le 8 février dernier, un deuxième bateau avec à son bord 18 Sri Lankais accostait au Port après une escale médiatisée à l’île Maurice. Placés en zone d’attente pour 48 heures à l’aéroport Roland Garros, les dix hommes, cinq femmes et trois enfants ont vu leur placement prolongé ce dimanche à la suite de leur comparution devant le juge des libertés et de la détention. Dans le même temps, tous se sont vus refuser leur entrée sur le territoire par l’OFPRA, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides, au motif que leur situation personnelle ne justifie pas le dépôt d’une demande d’asile.

Ce mardi, les ressortissants contestent le renouvellement de leur placement en zone d’attente devant la cour d’appel. Une audience devant le tribunal administratif devrait suivre pour remettre en cause la décision de l’OFPRA. 

A ce jour, 466 ressortissants sri lankais, dont 37 femmes et 49 mineurs, ont débarqué à la Réunion et 11 bateaux ont accosté. 269 personnes ont été reconduites dans leur pays, soit 57,8%, indique la préfecture.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.