Revenir à la rubrique : Politique

La déclaration de patrimoine de Nadia Ramassamy nécessite une vérification supplémentaire

21 députés doivent encore montrer patte blanche à propos de leur déclaration de patrimoine. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a annoncé que 556 députés (sur 577) avaient vu leur déclaration de patrimoine validée au 19 septembre dernier. Ils sont donc 21 à nécessiter un complément d’investigation. Toutes les déclarations* de patrimoine […]

Ecrit par LG - SI – le lundi 01 octobre 2018 à 14H20

21 députés doivent encore montrer patte blanche à propos de leur déclaration de patrimoine. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a annoncé que 556 députés (sur 577) avaient vu leur déclaration de patrimoine validée au 19 septembre dernier.

Ils sont donc 21 à nécessiter un complément d’investigation. Toutes les déclarations* de patrimoine des députés de La Réunion sont désormais consultables en préfecture à l’exception de la députée Nadia Ramassamy. 

Interrogée, la HATVP se contente de déclarer que « les déclarations manquantes, toujours en cours d’examen dans l’attente de modifications, renseignements ou vérifications complémentaires ou en raison d’échanges prolongés, seront publiées au cours des prochaines semaines ». Selon nos informations, c’est la déclaration concernant une propriété de la députée de la 6ème circonscription de La Réunion qui aurait nécessité un éclaircissement particulier, et donc un un délai supplémentaire de vérification. Un renseignement complémentaire qu’a apporté Nadia Ramassamy mais qui est toujours en attente de validation par l’autorité à ce jour. 

La HATVP précise par ailleurs qu’à ce jour, aucun des dossiers examinés par le collège de la Haute Autorité n’a fait l’objet d’une saisine du Procureur de la République.

La Haute Autorité a rendu ces déclarations publiques après 12 mois de travail au cours desquels elle a multiplié les échanges avec les déclarants afin de faire préciser ou clarifier certaines informations contenues dans les déclarations. 55% députés voient ainsi leurs déclarations publiées en l’état et 43% se sont vus demander une déclaration modificative. Reste donc à l’institution de contrôle d’en faire de même pour les situations des 21 députés manquants.

Rappelons enfin que les déclarations des six députés réunionnais déjà certifiées par la HATVP sont consultables, par tout citoyen inscrit sur les listes électorales, en préfecture. 

* à l’exception de Thierry Robert qui a été démis de ses fonctions en juillet 2018

 

La déclaration de patrimoine de Nadia Ramassamy nécessite une vérification supplémentaire

Partager cet article
Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Petite-Île : L’opposant de Serge Hoareau condamné pour diffamation

Jean-Hugues Suzanne était jugé hier pour diffamation à l’encontre du maire de Petite-Île. En début d’année, l’opposant municipal publiait diverses accusations sur l’édile de manière hebdomadaire sur son compte Facebook. Il a été reconnu coupable, le tribunal estimant qu’il devait s’exprimer dans les lieux destinés au débat politique.

Bras-Panon met le braquet sur l’agrotourisme

Avec le projet AGRIPéï 2030, le Conseil départemental porte une réflexion sur les enjeux de l’agriculture réunionnaise sur le long terme. La charte de développement agricole de Bras-Panon, renouvelée ce jeudi pour une durée de six ans entre la municipalité, la collectivité départementale, la Région Réunion et la Chambre d’agriculture, s’intègre dans cette réflexion et dans celle de son Plan Alimentaire Territorial qui se déroule en parallèle de la charte.

Vidéo – La Région devra briser le plafond de verre pour gagner en autonomie

40 ans après sa création, la Région Réunion pourrait-elle devenir un modèle pour la République, et ce, malgré son ouverture à la différenciation ? C’est la question posée ce mercredi dans le troisième et dernier colloque organisé par la collectivité régionale en présence d’éminents spécialistes du droit.