Revenir à la rubrique : Social

Grève : Les salariés du GDS mobilisés devant la DAAF

Comme promis, les salariés du Groupement de défense sanitaire (GDS) de La Réunion sont entrés en grève illimitée et se mobilisent ce jeudi devant l'antenne sud de la DAAF.

Ecrit par P.B. – le jeudi 08 février 2024 à 13H39

Une large moitié des salariés du GDS se sont donnés rendez-vous ce jeudi devant l’antenne de la DAAF de Saint-Pierre.

Reçus en délégation, par le directeur des services de l’État, les salariés avaient à cœur de s’assurer que la reconnaissance d’organisme à vocation sanitaire (OVS) leur était toujours garantie. Outre les problèmes de gouvernances, le climat social délétère, la situation financière du GDS inquiète. “Nous sommes venus dire que nous avons besoin de trésorerie, nous sommes en attente de financements de 2022”, confirme Thierry Banco, responsable administratif et financier au GDS en grève. Des reliquats de subvention datant de 2022 sont attendus par la structure pour pouvoir fonctionner au mieux. À l’issue d’1 H 30 de réunion avec le directeur adjoint de la DAAF notamment, Thierry Banco s’est montré satisfait des échanges. « Maintenant, nous devons nous adresser au financeur, au Département. La grève continue ». 

 

 

Mardi, après un débrayage, les salariés avaient tenté de porter leurs revendications aux nouveaux membres cooptés. La présidente Yolaine Soucane a refusé de prendre et distribué le courrier des salariés à l’attention des membres du conseil d’administration, regrette Corinne Soudron déléguée au CSE du GDS 974. “On ne veut pas nous écouter, la direction reste fermée à nos propositions”, déplore-t-elle.

En 2022, les salariés s’étaient déjà mobilisés pour dénoncer l’embauche de l’ancien président comme technicien, les salaires qui n’évoluent pas et les conditions de travail dégradées.

Thèmes : GDS
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.

Chambre d’agriculture : Frédéric Vienne pris entre le marteau et l’enclume

Après une rencontre jugée infructueuse avec Frédéric Vienne, les représentants du personnel de la Chambre d’agriculture ont proposé ce mercredi la reconduite de la grève. Le président de la Chambre, lui, laisse entendre que l’État est à la manœuvre pour réduire les effectifs de moitié, et glisse que le Département souhaiterait s’accaparer l’outil à des fins électoralistes.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial