Revenir à la rubrique : Politique

Emmanuel Macron annonce sa venue à La Réunion

Le président de la République a annoncé, lors de l’événement French Tech mardi après-midi au campus Station F à Paris, sa venue « début 2019 à l’île de La Réunion ».  Devant un parterre de 1500 personnes invitées par la French Tech,  Emmanuel Macron s’est exercé au jeu des questions/réponses avec les start-uppers et investisseurs présents pendant une […]

Ecrit par Zinfos974 – le jeudi 11 octobre 2018 à 15H56

Le président de la République a annoncé, lors de l’événement French Tech mardi après-midi au campus Station F à Paris, sa venue « début 2019 à l’île de La Réunion ». 

Devant un parterre de 1500 personnes invitées par la French Tech,  Emmanuel Macron s’est exercé au jeu des questions/réponses avec les start-uppers et investisseurs présents pendant une trentaine de minutes. 

Sa première visite officielle dans l’océan Indien avait déjà été évoquée par un sénateur mahorais la semaine dernière. 

Lors d’un échange avec le chef de l’Etat, Thani Mohamed Soilihi avait annoncé sur sa page Facebook qu’Emmanuel Macron lui avait indiqué qu’il se rendrait à Mayotte l’an prochain, sans plus de précisions.

 

Emmanuel Macron annonce sa venue à La Réunion

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.