Revenir à la rubrique : Faits divers

Du Chaudron à Malartic : Didier Robert fait la tournée des commissariats

L'ancien président de la Région Réunion a été entendu lundi matin au commissariat du Chaudron, puis à celui de Malartic, dans le cadre de deux enquêtes différentes. Une information Zinfos974.

Ecrit par La-Rédaction – le mardi 13 décembre 2022 à 06H10

Ce lundi 12 décembre 2022 a été mouvementé pour Didier Robert. L’ancien président de la Région a été convoqué deux fois dans la même journée pour des auditions organisées par deux équipes d’enquêteurs différentes.

L’ancien élu, condamné à trois ans d’inéligibilité en 2021, a été d’abord convoqué par les agents de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) au commissariat du Chaudron dans la matinée pour une audition. Selon nos informations, une confrontation a été organisée avec les autres personnes ciblées par l’enquête menée sur les emplois présumés illégaux dans son cabinet durant ses deux mandats à la Région.

Didier Robert a déploré la partialité de l’enquête par la voie de son avocat qui a transmis un courrier à la procureure de la République. Il aurait notamment assuré que les questions posées durant l’audition n’aurait concerné que les conclusions du rapport de la Chambre régionale des Comptes qui se basent sur des données que l’ancien président de la République conteste auprès des juridictions administratives.

D’une audition à l’autre

L’ancien président de la Région Réunion a quitté le commissariat du Chaudron en début d’après-midi et a été conduit directement l’hôtel de police de Malartic en centre-ville de Saint-Denis. Il a alors été auditionné par une autre équipe d’enquêteurs pour une affaire totalement différente.

Didier Robert a été entendu sous le régime de l’audition libre pour une toute autre affaire. Une enquête sur ses « indemnités de séjour » perçues lors de sa seconde mandature entre 2016 et 2020 a en effet été lancée.

Celles-ci avaient été lourdement critiquées par l’opposition à l’époque car la motion qui attribuait ces compensations au président avait été votée lors de la première assemblée plénière après sa réélection en 2015. La majorité avait alors justifié la mesure et présenté un rapport dans lequel était précisé que « le président de la Région n’a pas de résidence personnelle sur le territoire de la commune de Saint-Denis et que la Région ne dispose pas dans son patrimoine d’un logement de fonction vacant« . Didier Robert avait répondu que le dispositif déjà en place depuis plusieurs années avait été reconduit.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.