Revenir à la rubrique : Politique

Cirest : Un retour à une SEM pas exclue pour la SPL Estival

L'année 2024 devrait être l'année de la "concrétisation" pour un certain nombre de projets structurants pour la Cirest, que ce soit dans les domaines économiques, de la mobilité ou de la potabilisation en eau. Concernant la situation de la SPL Estival, le président de l'intercommunalité, Patrice Selly, n'exclut pas un retour de la SPL sous le statut de SEM.

Ecrit par S.I. – le mardi 30 janvier 2024 à 11H02

Malgré la hausse d’un certain nombre de charges, « l’ambition demeure intacte pour rattraper nos retards structurels », assure Patrice Selly, à l’occasion des voeux de l’intercommunalité. À commencer par la livraison de la première portion du TCSP de Saint-Benoit, comprise entre le GHER et le rond-point des Plaines, dont la livraison est attendue d’ici un mois. Pour rappel , 6 à 7 millions d’euros avaient été engagés sur ce premier tronçon. Le démarrage de la seconde portion bénédictine, sur l’avenue Auguste de Villèle, est attendue quant à elle dans le courant de l’année, et la dernière, sur l’avenue Jean-Jaurès, en 2025. Toujours dans le domaine des mobilités, la Cirest a engagé des études sur les créations de voies dédiées aux vélos et porte notamment une réflexion avec la Cinor pour un prolongement du réseau BAOBAB via une liaison directe entre Saint-Benoit et Quartier-Français.

« Nous avons également réceptionné des ouvrages importants sur la potabilisation de l’eau aussi bien à Bras-Panon qu’à Saint-André et la Plaine-des-Palmistes. Nous allons poursuivre nos efforts sur les communes de Saint-Benoit et de Sainte-Rose dans les années à venir », indique Patrice Selly. Outre la question de l’eau potable, l’intercommunalité de l’Est va rechercher de nouveaux forages en 2024 pour faire face aux épisodes de sécheresse de plus en plus récurrents dans la région la plus arrosée de l’île.

Une avancée supplémentaire sera également faite en 2024 sur la station d’épuration de Saint-André, « un ouvrage extrêmement important pour le territoire », ajoute Patrice Selly. Des études finales vont être lancées en 2024 pour une mise en chantier attendue à compter de 2025.

Dans le domaine économique, la Cirest espère que la commercialisation des premières parcelles issues de l’extension de la ZA Paniandy à compter de fin 2024. « C’est plusieurs dizaines d’entreprises qui pourront être accueillies avec à la clé la création de plusieurs centaines d’emplois également », prévoit la présidence.

SPL Estival : un nouveau directeur arrive début février

Autre annonce faite par le président de la Cirest durant ses voeux, l’arrivée d’un nouveau directeur général au sein de la SPL Estival à compter du 5 février prochain. Après un conflit social particulièrement tendu, la direction et les grévistes étaient parvenus à un accord le 14 décembre dernier prévoyant notamment un zéro licenciement (SPL Estival : Accord signé entre les syndicats et la direction).

« Le redressement judiciaire se poursuit, un accord collectif a été signé avec les syndicats. Aujourd’hui les salariés sont au travail et les usagers ont retrouvé le service public de transport urbain au sein du réseau. Nous allons poursuivre ce redressement en 2024 car elle n’est pas totalement réglée », indique Patrice Selly, et ce malgré les 1,1 million d’euros supplémentaires au titre de la contribution forfaitaire de la Cirest pour 2024 et de l’abondement du capital social. Des discussions sont en cours avec le Département pour une entrée de ce dernier dans le capital de la société. Des réflexions sont également menées quant à une restructuration juridique de la SPL qui pourrait retrouver un statut de SEM.

Thèmes : Cirest | Patrice Selly
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
C li
30 jours il y a

Un manzer mal kui

Paillettes
29 jours il y a

Déjà l’annoncer équivaut à reconnaître qu’il s’est planté en transformant la SEM en SPL. Et ensuite, reconnaître aussi que le maire de Saint-André avait raison quand il a annoncé s’opposer. Et que n’a pas dit Selly à ce moment là en critiquant vertement Bédier! Prêt maintenant à manger son vomi apparemment.

Pitou
29 jours il y a

Rendez à bedier ce que vous avez promis c.a.d la suite du mandat de la CIREST svp

Dans la même rubrique

Comment prévenir le risque inondation ?

Notre ville de L’Étang-Salé n’est plus ce qu’il était, il y a 20 ans en terme de constructions et d’habitations. Notre réseau d’assainissement est devenu fébrile en raison de l’augmentation des constructions dans notre ville de L’Étang-Salé.

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».