Revenir à la rubrique : Société

A La Réunion, 55 millions d’euros d’impôts ont été collectés en 2023 suite à des contrôles fiscaux

L'an dernier, sur les 536.000 foyers réunionnais qui ont rempli leur déclaration d'impôts sur le revenu, 92% l'on fait sur internet. Selon la Direction régionale des finances publiques, les fraudes constatées lors des contrôles fiscaux concernent principalement les entreprises. La nouvelle campagne déclarative des revenus, qui a débuté ce lundi 15 avril, verra l'intensification de la lutte contre la fraude via l'utilisation de logiciels informatiques et le croisement de données.

Ecrit par Thierry Lauret – le lundi 15 avril 2024 à 16H56
Christelle Portier, Ludovic Robert et Lori Alibert.

« On a un civisme fiscal qui est très marqué à La Réunion », se félicite Ludovic Robert, le directeur régional des finances publiques. Un « civisme fiscal » qui a permis de collecter 487 millions d’euros d’impôts en 2023, ce qui représente 0,4% des impôts prélevés au plan national alors que les contribuables réunionnais comptent pour 1,34% du total national.

Un écart qui reflète la grande précarité dans laquelle survivent de nombreuses familles dans l’île, qui dénombre 75% de foyers non imposables. Mais pas seulement. « Cette année il y aura un renforcement de la lutte contre la fraude, cela répond à la nécessité de renforcer l’équité fiscale. En 2023, il y a eu 4 millions d’euros de sous-déclaration à La Réunion », expose Ludovic Robert, en assurant que la mansuétude sera de rigueur pour les erreurs de bonne foi.

Mais comment faire la différence ? « Il y a une relation de confiance développée par l’administration fiscale depuis des années avec les contribuables, cela passe par reconnaître que les impôts ce n’est pas toujours simple. Et que les gens qui se trompent le font très majoritairement sans le vouloir. Typiquement, c’est avoir le droit de corriger, sans pénalité », assure le directeur régional de Finances publiques.

L’an dernier, les contrôles fiscaux ont permis de collecter 55 millions d’euros d’impôts non déclarés à La Réunion, « principalement dans les entreprises ». Un pavé dans la mare des habituels pourfendeurs des fraudeurs d’allocation de la CAF et des minimas sociaux en général. Alors que le syndicat Solidaires – Finances publiques dénonce ce lundi dans les colonnes du Quotidien une amputation du nombre d’agents en charge de la lutte contre la fraude fiscale, ce qui maintiendrait à l’écart du contrôle des « domaines tels que les plus-values mobilières, la défiscalisation, les crédits impôts recherche, les droits de succession, d’enregistrement ou de revenus agricoles », Ludovic Robert assume et soutient que le raisonnement du syndicat serait simpliste.

« Aujourd’hui, la lutte contre la fraude est très automatisée. On a des logiciels, du croisement de données, qui font qu’avec ces ordinateurs très puissants on a besoin de moins de personnels mobilisés. Et pour autant, il y a davantage de redressements fiscaux qui sont opérés. C’est ce qu’on appelle le data mining », livre le directeur régional des Impôts, en soulignant que ses services peuvent s’associer avec d’autres administrations compétentes lorsqu’ils constatent des « comportements fraudogènes », notamment chez les entreprises.

L’informatique et les services en ligne figurent de fait au cœur des enjeux des Finances publiques : l’an dernier, 92% des 536.000 foyers fiscaux réunionnais (contre 90% au plan national) ont déclaré leurs revenus sur internet. Outre les importantes problématiques de piratage et de protection des données personnelles, cette marche forcée vers la déclaration en ligne laisse sur le bord de la route les personnes étrangères ou allergiques aux outils numériques.

« Beaucoup de contribuables ont encore du mal avec le numérique, en particulier chez les personnes âgées », convient Ludovic Robert. « Pour celles-ci on renforce les services de proximité, ces personnes ont besoin d’un contact téléphonique ou d’un accueil physique. » Pour la première fois, les usagers pourront effectuer cette année leur déclaration depuis leur smartphone, à condition que celle-ci ne soit pas compliquée. Selon Lori Alibert, responsable de la communication à la Direction régionale des finances publiques, les agents ont répondu l’an dernier à 45 000 appels téléphoniques, +11%, et à 27 000 rendez-vous, dont 60% par téléphone.

Les dates limites pour envoyer votre déclaration de revenus :

Déclaration papier : jusqu’au 21 mai

Déclaration en ligne : jusqu’au 6 juin

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

VivaTech : La Réunion en force au plus grand salon du monde pour les nouvelles technologies

La Région Réunion envoie une forte délégation de représentants de 10 startups participer au salon international VivaTech qui s’ouvre demain matin porte de Versailles à Paris.
Il s’agit du plus grand salon au monde en matière de nouvelles technologies, qui est même passé devant le CES de Las Vegas, et il accueillera encore cette année des intervenants de très grande qualité. Et notamment beaucoup de fonds d’investissements à la recherche de sociétés à financer. Exactement ce que recherchent nos startups locales…

Don du sang : Planning des collectes du mardi 21 au samedi 25 mai

L’Etablissement Français du Sang La Réunion- Océan Indien met à jour son planning de collectes de sang organisées du mardi 21 au samedi 25 mai 2024 (report de la collecte prévue le 22/05 à la mairie de St-Louis à une date ultérieure et prolongation des horaires de la collecte de Carrefour Roquefeuil St-Gilles les Bains ce 22/05)?