MENU ZINFOS
Océan Indien

[VIDEO] Madagascar: Les opposants font ramper les forces de l'ordre en signe de ralliement


Reclus dans un hôtel de ville d'Antananarivo assiégé, les députés élus sous les couleurs du MAPAR, du TIM, du MMM et indépendants voulaient, ce samedi, rendre compte des travaux réalisés à l’Assemblée nationale devant leurs électeurs. Et c'est là qu'ils ont obtenu d'une partie des forces de l'ordre qu'elles se soumettent.

Par Zinfos974 - Publié le Dimanche 22 Avril 2018 à 13:23 | Lu 3888 fois

[VIDEO] Madagascar: Les opposants font ramper les forces de l'ordre en signe de ralliement
Après la vidéo montrant l’usage d’armes à feu sur le parvis de l’hôtel de ville d’Antananarivo hier, une nouvelle vidéo partagée sur les réseaux sociaux montre les opposants ordonner aux gendarmes des forces d'intervention malgache de ramper dans la mairie d'Antananarivo.

Les députés d’opposition, et  parmi eux les onze élus des arrondissements d’Antananarivo, comptaient y faire un compte-rendu public des sessions parlementaires qui avaient débouché sur l’adoption de lois électorales contestées par une partie de la population.

Et c'est dans ce bâtiment de l'hôtel de ville surplombant une place du 13 Mai bondée que les députés ont conclu un pacte de non-agression avec le numéro 2 des forces d'intervention de la gendarmerie nationale, annonce RFI. Un acte isolé, nullement validé par l'état-major des armées mais qui laisse entrevoir une brèche parmi les commandants des forces de l’ordre.

Le risque d’affrontement avait incité la Préfecture de Police d’Antananarivo à réquisitionner l’Etat major mixte opérationnel (EMMO) pour cette manifestation qui n’avait pas été autorisée.

Le préfet de Police, le général Angelo Ravelonarivo, avait même envisagé de mandater un huissier de Justice et des policiers vendredi à minuit pour sceller les entrées de l’Hôtel de Ville. Mais pour contrecarrer ce projet, la Commune Urbaine d’Antananarivo, propriétaire du bâtiment, avait tout simplement fait enlever la clôture de l’Hôtel de Ville.
 





1.Posté par MARTIN le 22/04/2018 19:36

J'ai découvert Mada en fév/mars dernier. Les plus pauvres (et pauvres d'entre les pauvres !) sont des malgaches.
Gouvernement, police, armée corrompus..
Sans compter les chinois, les russes, les français, les américains etc.. qui leur volent leurs richesses.
Un peuple qui perd sa magnifique culture surtout par manque d'instruction (manque voulu par le gouvernement pour mieux régner !).
J'ai adoré leur gentillesse, leur accueil et malgré tout ce que l'on m'avait dit, je ne me suis jamais sentie en insécurité. Bien sûr un touriste dans un pays d'une telle pauvreté attire les voleurs, il suffit de ne pas être naïf !
Malagasy, vous avez raison de vouloir chasser tous(tes) les corrompu(e)s et de demander une démocratie pour vous, pour votre peuple !

2.Posté par AFFRO le 22/04/2018 19:37

Des vers qui font ramper des vers! Malgachie tu es sous terre!

3.Posté par Dave le 22/04/2018 17:26

pourquoi il n y a aucune reactions de la communauté international?

4.Posté par Thierry le 22/04/2018 23:07 (depuis mobile)

Des militaires qui rampes devant des civils on n''auras tout vu.

5.Posté par ORNERO le 23/04/2018 12:41

Madagascar dans toute sa splendeur
Pour que cesse tout ça il leur faudrait être à nouveau colonisés pour leur bien
Les Russes feraient l'affaire là ils marcheraient droit et les Chinois pour apprendre
à bosser il n'y a qu'à ce prix là qu'ils pourront s' en sortir et encore...

6.Posté par Jean le Monstre le 23/04/2018 17:47

1-MARTIN
Enfin un clairvoyant !
Je suis tout à fait d'accord avec vous ! Je passe presque la moitié de l'année à Mada. J'y ai une maison modeste.
La pauvreté, la corruption des gouvernements, de la police, de l'armée, le saccage systématique des Etats étrangers, la dépravation de certains touristes, c'est d'accord.
Mais un beau pays, un pays plein de ressources, et des habitants accueillants, gentils. Pas parfaits, ils ont les défauts de leur pauvreté, ils sont voleurs, mais nous leur paraissons si riches ! Et, comme vous le dites, une culture qu'il serait dommage de voir disparaître.
Je ne comprends pas la raison qui pousse certains Réunionnais à mépriser les Malgaches. S'ils ne bénéficiaient pas de l'organisation et des subventions de la métropole, des subventions de l'Europe (et Dieu sait qu'ils sont loin d'être Européens!), ils se sentiraient peut-être plus proches des Malgaches et comprendraient mieux leurs manifestations, si l'on en juge d'après le tollé consécutif à la diminution des emplois aidés.
Malgré toutes les réflexions plus ou moins intelligentes, plus ou moins vexantes, Madagascar et les Malgaches n'en restent pas moins séduisants.

7.Posté par normal le 23/04/2018 17:49

martin, passe deux trois ans à Madagascar, ne prends pas toutes tes économies, on écoutera tes impressions après ton expérience.

8.Posté par Jean le Monstre le 23/04/2018 18:06

7-normal
C'est fait, depuis dix ans, et j'en suis bien content.

9.Posté par Bibi la bicrave le 24/04/2018 13:43

@Post.6
Parce que ça en fait chier certains qu'on leur rappelle qu'ils ont un lien avec une population considérée comme misérable... Il y aurait eu un Bollywood version malgache ils seraient sans doute tous en train de danser un salegy. 😂

@Post. 8
C'est moi ou vous venez d'avouer que vous êtes le Martin du post.1 ?

10.Posté par Jean le Monstre le 24/04/2018 18:40

9-Bibi la bicrave
Non, je ne suis pas Martin.
On peut être misérable en argent, mais riche en sociabilité !
Hélas! certains Réunionnais montrent le contraire.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes