Revenir à la rubrique : Océan Indien | Société

Madagascar a donné naissance au baobab d’Australie, selon une étude scientifique

La revue de référence britannique Nature a publié un article sur l'étude menée par des universitaires malgaches, anglais et chinois portant sur l'origine du baobab. La conclusion est sans appel : les huit espèces de baobabs connues dans le monde, dont celle présente en Australie, sont toutes originaires de la Grande île.

Ecrit par T.L. – le dimanche 19 mai 2024 à 15H35
Le célèbre baobab du centre-ville de Majunga, sur la côte ouest de Madagascar.

Le doute n’est plus permis, selon la très sérieuse revue Nature : l’ancêtre des huit espèces connues du baobab est apparu il y a environ 21 millions d’années à Madagascar. L’arbre emblématique de la Grande île a ensuite évolué au gré des transformations de son environnement (températures, activités volcaniques…) et du processus de pollinisation, opéré notamment par les lémuriens.

L’étude dénommée « The rise of baobab trees in Madagascar » menée par une vingtaine de chercheurs malgaches, chinois et anglais avance que deux espèces de baobab ont réussi à prendre racine sur le continent africain et en Australie il y a environ 12 millions d’années, où ils ont poursuivi leur évolution au fil des siècles.

En danger d’extinction

Un long voyage vers l’Australie que l’étude s’attache à expliquer. « Pour les chercheurs, cela résulte des événements paléogéographiques, de l’apport des animaux et des changements maritimes », résume le quotidien Midi Madagasikara.

Selon les scientifiques, les trois espèces de baobab actuellement classées sur la liste rouge de l’UICN sont en danger d’extinction et leur protection mériterait, à leur sens, d’être encore renforcée. Plus inquiétant encore, relève pour sa part le New York Times, les six variétés de baobab de l’île Rouge sont touchées par un phénomène de lente extinction qui serait liée à plusieurs facteurs : l’activité humaine, bien sûr, mais aussi au fait que les espèces de lémuriens géants (qui pouvaient atteindre la taille d’un gorille) qui peuplaient ces arbres ont disparu de la surface de Madagascar il y a un millier d’années, victimes de la chasse dont ils faisaient l’objet.

Les premiers habitants de la Grande île seraient apparus à une période située entre il y a 6.000 et 4.000 ans.

L’un des plus anciens baobabs de la Grande île se trouverait à Mangily, non loin de Tulear.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un mauvais sort s’acharne contre le JIR

A croire que quelqu’un a jeté un sort sur le JIR. Alors que ça fait une semaine que le journal du Chaudron n’est plus imprimé et n’est accessible qu’en version numérique, on pensait le conflit résolu après l’accord des deux parties pour la signature d’un protocole. Le journal aurait donc dû être imprimé hier soir et mis en distribution ce matin. C’était compter sans un dernier problème de dernière minute qui renvoie la sortie du journal en version « papier » au début de semaine prochaine.

27 nouveaux cas de choléra en une semaine à Mayotte, 142 morts aux Comores

Selon le dernier bulletin de Santé Publique France, le nombre total de cas de choléra recensés à Mayotte s’élève désormais à 193, avec l’apparition d’un nouveau foyer à Doujani comprenant 12 personnes malades. La situation s’avère encore plus dramatique sur l’archipel voisin des Comores où les autorités font état d’un bilan de 142 morts.