Revenir à la rubrique : Océan Indien | Société

85 cas de choléra à Mayotte, dont 68 autochtones

Le dernier communiqué publié ce vendredi par Santé Publique France fait état de 85 cas de choléra recensés sur l'île de Mayotte. Sur ce total, 17 cas proviendraient de personnes arrivées en provenance des Comores.

Ecrit par T.L. – le vendredi 17 mai 2024 à 18H51

L’épidémie de choléra se propage en dehors de la commune de Koungoun, selon les premières constations livrées ce vendredi 17 mai par Santé Publique France. Si les premiers cas avaient été circonscrits à cette commune proche du chef-lieu, ce n’est plus le cas désormais.

« La grande majorité des cas (61) ont été détectés dans la commune de Koungou, dans un quartier précaire avec des difficultés d’accès à l’eau potable (certains habitants de ce quartier consomment de l’eau de rivière) et des défauts d’assainissement (absence d’évacuation des eaux usées, partage de latrines) qui sont les principaux risques de diffusion de la maladie. Cette transmission communautaire du choléra à Koungou et le risque d’importation de nouveaux cas de choléra des Comores exposent Mayotte à un risque de transmission locale sur tout le territoire, en particulier dans d’autres quartiers précaires. Un nouveau foyer a été signalé le 14 mai sur la commune de Mtzangamouji », relève Santé Publique France.

« Les vaccins sont faits pour la prévention »

La nouvelle de l’apparition d’un foyer à Mtzangamouji ne devrait pas surprendre au sein de la population de Mayotte, où l’on s’étonne surtout du peu de moyens déployés sur l’ensemble du territoire pour la vaccination préventive. Un sentiment partagé la semaine dernière par Ousseni Balahachi, secrétaire général de la CFDT-Mayotte, sollicité en marge de la visite du ministre délégué en charge de la santé Frédéric Valletoux.

« Moi, étant soignant, j’ai appris à l’école que les vaccins sont faits pour la prévention. Si aujourd’hui le ministre vient et nous raconte qu’il n’y a pas matière à vacciner systématiquement la population contre le choléra, alors moi je ne comprends plus rien. Le choléra est une maladie des pays pauvres, Mayotte a été mise dans cette situation de précarité et il n’y a rien d’étonnant si cette maladie se développe », commentait le syndicaliste, favorable à l’établissement de « liens de coopération sanitaire » avec les Comores.

Reste à savoir si le fait que la commune de Mtzangamouji ne soit pas limitrophe avec celle de Koungou va pousser l’ARS à étendre sa campagne de vaccination préventive à une plus large zone géographique de l’île.

Choléra à Mayotte : Médecins du Monde dénonce « une intensification des interpellations à proximité directe des centres de santé »

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un mauvais sort s’acharne contre le JIR

A croire que quelqu’un a jeté un sort sur le JIR. Alors que ça fait une semaine que le journal du Chaudron n’est plus imprimé et n’est accessible qu’en version numérique, on pensait le conflit résolu après l’accord des deux parties pour la signature d’un protocole. Le journal aurait donc dû être imprimé hier soir et mis en distribution ce matin. C’était compter sans un dernier problème de dernière minute qui renvoie la sortie du journal en version « papier » au début de semaine prochaine.

27 nouveaux cas de choléra en une semaine à Mayotte, 142 morts aux Comores

Selon le dernier bulletin de Santé Publique France, le nombre total de cas de choléra recensés à Mayotte s’élève désormais à 193, avec l’apparition d’un nouveau foyer à Doujani comprenant 12 personnes malades. La situation s’avère encore plus dramatique sur l’archipel voisin des Comores où les autorités font état d’un bilan de 142 morts.