Revenir à la rubrique : International | Océan Indien

Mozambique : TotalEnergies aurait cessé de payer directement les forces armées pour sa protection

Il y a un an, un rapport indépendant commandé par TotalEnergies préconisait au groupe de ne plus financer directement la Joint Task Force, composée de soldats rwandais et mozambicains, pour assurer la protection de ses installations dans la région du Cabo Delgado. Selon le site Zitamar, le géant français pétro-gazier verserait désormais sa contribution au gouvernement mozambicain, afin d'éviter que son argent ne puisse être associé à d'éventuels crimes de guerre.

Ecrit par Thierry Lauret – le mardi 21 mai 2024 à 14H31
Photo : compte X EUTM Mozambique

Alors que les combats entre insurgés shebabs et forces armées ont repris en intensité depuis décembre dernier dans la région du Cabo Delgado, le patron de TotalEnergies Patrick Pouyanné s’est récemment entretenu avec le président de la République Filipe Nyusi, afin d’évoquer la « reprise progressive » du méga-projet gazier Mozambique LNG.

La rencontre, qui a eu lieu le 17 mai à Kigali (Rwanda) en marge du sommet économique Africa CEO Forum, a donné lieu à quelques échanges entre Patrick Pouyanné et des journalistes présents, lesquels ont rapporté la préoccupation du PDG de TotalEnergies au sujet de la récente attaque de la ville de Macomia, située dans la province du Cabo Delgado.

Depuis la sanglante attaque de Pemba (1.402 victimes et disparus) en mars 2021, qui a valu à TotalEnergies l’ouverture d’une enquête préliminaire en France pour « homicide involontaire » et « non-assistance à personne en danger », suite à la plainte de sous-traitants qui affirment avoir été abandonnés à leur sort pendant les combats, la sécurisation des installations de Mozambique LNG est devenue un enjeu majeur pour le groupe français et ses partenaires étrangers.

Selon le site d’information Zitamar, TotalEnergies ne financerait désormais plus directement une partie de la solde des militaires de la Joint Task Force (JTF), composée de soldats mozambicains et rwandais. Le dispositif aurait pris fin en octobre dernier et aurait été remplacé par une participation versée directement au gouvernement du Mozambique.

Le PDG de Total menacé de destitution par certains actionnaires

L’explication de ce changement du mode opératoire de financement de la sécurité de ses installations pétro-gazières trouve ses origines dans le rapport sur Mozambique LNG rédigé par l’écrivain (prix Goncourt 2001) Jean-Christophe Rufin, ancien diplomate français et ex-cadre pour les ONG Médecins sans Frontières, Action contre la Faim et la Croix-Rouge.

Jean-Christophe Rufin avait notamment préconisé à Total, mais aussi implicitement aux Américains d’ExxonMobil, de cesser de verser de l’argent à la JTF, sous peine d’être associé à cette armée d’environ 600 hommes (chiffre de 2023) en cas d’exactions ou de crimes de guerre. Selon Zitamar, les deux groupes versaient chaque mois 80.000 dollars à la JTF, ce qui permettait d’augmenter la solde des militaires de +75%.

Le rapport de Jean-Christophe Rufin indique par ailleurs que « pour améliorer le logement et la protection de ces troupes, le consortium a construit une série de bastions, à partir de matériaux disponibles sur la zone » et que « le ravitaillement de ces forces est assuré notamment grâce aux produits issus des fermes irriguées ».

Le site Zitamar assure que si la contribution financière a été légèrement augmentée, elle serait désormais versée directement au gouvernement mozambicain, en vertu d’un nouvel accord signé avec les ministères des Finances et de l’Énergie.

Ces derniers semaines, plusieurs médias internationaux ont fait écho de la volonté de certains actionnaires de porter une résolution afin de destituer le PDG Patrick Pouyanné à l’occasion de l’assemblée générale de TotalEnergies qui se tiendra ce 24 mai.

Le 2e RPIMA forme l’armée du Mozambique à la demande de l’Union européenne

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Manu Payet offre La Réunion au Pape

Manu Payet faisait partie de la centaine d’humoristes à être convié au Vatican pour rencontrer le Pape vendredi dernier. L’humoriste originaire de La Réunion lui a donné un souvenir de l’île.