Revenir à la rubrique : Politique

5e circonscription : Jean-Hugues Ratenon résiste à la percée du RN

Jean-Hugues Ratenon retrouve les bancs de l'Assemblée nationale. Il est élu avec 53,75% des suffrages exprimés. Joan Doro le talonne avec 46,25% mais dame le pion au député sortant dans trois des sept villes de la circonscription 5. Le candidat du Rassemblement national finit logiquement premier chez lui à la Plaine des Palmistes, puis à Sant-Philippe et à Salazie. Dans le fief de Joan Doro, Jean-Hugues Ratenon affiche un score honorable de 36%. Ce dimanche, 44,75% des inscrits de cette circonscription se sont déplacés à leur bureau de vote, c'est dix points de plus qu'en 2022 au second tour (34,72%)

Ecrit par N.P. – le dimanche 07 juillet 2024 à 18H41

Retrouvez le déroulé de la soirée :

20H35 : Jean-Hugues Ratenon s’exprime pour la première fois depuis l’annonce des résultats quasi complets dans les sept villes qui composent cette circonscription.

 

20H32 : A l’issue des opérations de dépouillement dans les 42 bureaux de Saint-Benoît, Jean-Hugues Ratenon devance avec 56,96% (7196 voix) Joan Doro (43.04% soit 5438 voix).

20H21 : Satisfait d’avoir pu talonner Jean-Hugues Ratenon dans la 5ème circonscription, Joan Doro est surtout très heureux pour Joseph Rivière, dans la 3ème, qui devient le premier député RN de La Réunion :

19H51 : A Saint-Benoît (38 bureaux sur 42 dépouillés), Jean-Hugues Ratenon (57,49%) devance de 15% Joan Doro (42,51%)

19H48 Résultats définitifs – A Bras Panon, les résultats définitifs sont tombés. Jean-Hugues Ratenon devance confortablement par 57,37% des suffrages exprimés (2654 voix) son adversaire Joan Doro avec 42,63% (1972 voix).

19H39 : Résultats définitifs – A la Plaine des Palmistes, sans surprise, le local de l’étape Joan Doro caracole en tête avec 63,32 % (1740 voix) là où Jean-Hugues Ratenon n’obtient que 36,68 % des suffrages (1008 voix).

19H38 : Après 35 bureaux dépouillés sur 42 à Saint-Benoît, Ratenon conserve son avance d’environ 15% sur son adversaire Joan Doro (57.64% contre 42.36%)

19H37 : Résultats définitifs – Sur le canton de Saint-André qui vote pour la circonscription 5, Jean-Hugues Ratenon obtient 54,11% des suffrages exprimés contre 45,89% pour Joan Doro. Ce sont les chiffres définitifs sur la totalité des 17 bureaux de la ville.

19H36 : Résultats définitifs – A Sainte-Rose, les jeux sont faits. Sur les 8 bureaux que compte la ville, Jean-Hugues Ratenon devance Joan Doro de 621 voix. Le député LFI sortant obtient 60,5% (1785 voix) contre 39,5% (1164 voix) pour le candidat du RN.

19H25 : Sur 27 bureaux dépouillés sur 42 à Saint-Benoît, Ratenon tient la corde avec 57.95% des suffrages exprimés contre 42.05% pour Doro.

19H03 : Le résultat de la 1ère centaine sur toute la ville de Bras Panon, Jean-Hugues est devant avec 57,19% (704 voix) contre Joan Doro avec 42,81% (527 voix)

19H02 : Après le dépouillement de 300 bulletins à l’hôtel de ville de la Plaine des Palmistes, Joan Doro obtient 196 bulletins contre 87 pour Jean-Hugues Ratenon.

18H53 : Sur la 1ère centaine des 42 bureaux de Saint-Benoît, Jean-Hugues Ratenon récolte 1785 bulletins contre 1380 pour Joan Doro.

18H45 : A Sainte-Rose, sur la totalité de la 1ère centaine des 8 bureaux que compte la ville, Jean-Hugues Ratenon pointe confortablement devant (720 bulletins) son adversaire Joan Doro (416 bulletins).

18H40 : A Salazie, à l’issue de la 1ère centaine de l’hôtel de ville, les deux candidats font jeu égal avec 44 bulletins chacun.

18H32 : A l’hôtel de ville de la Plaine des Palmistes, l’élu du coin Joan Doro est naturellement plébiscité. Il obtient 70 voix sur la 1ère centaine. Jean-Hugues Ratenon en obtient 23.

18H30 : La 1ère centaine sortie des urnes à l’hôtel de ville de Saint-Benoît donne une large avance à Jean-Hugues Ratenon, 65 voix contre 29 pour Joan Doro.

Le député sortant, Jean-Hugues Ratenon, est sorti en ballottage favorable du premier tour des élections législatives anticipées sur la cinquième circonscription. Il totalise 33,18% des suffrages exprimés devant les 30,07% de son adversaire du second tour, Joan Doro, du Rassemblement national. Les électeurs de la cinquième circonscription ont été les moins assidus au premier tour avec un taux de participation de seulement 40,70%.

Jean-Hugues Ratenon a obtenu, durant l’entre-deux-tours, le soutien de la Plateforme réunionnaise, dont Patrice Selly et la deuxième candidate de gauche, Anne Chane-Kaye-Bone qui avait obtenu près de 6.000 voix au premier tour. Le député sortant est le candidat de l’union de gauche, le Nouveau Front populaire lors de ce second tour.

En 2022, Jean-Hugues Ratenon avait remporté le duel de la gauche au second tour avec 62,81% des suffrages exprimés. Le taux de participation était à l’époque de 34,72%.

Les résultats officiels provisoires du second tour des élections législatives anticipées de 2024 sont attendus vers 22h.

 

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouveau Front populaire : « On fabrique des votes RN », déplore Marine Tondelier

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts a poussé un coup de gueule ce mercredi sur le plateau des « 4 Vérités » de Télématin sur France 2. Elle a exprimé sa colère et sa déception à cause de la « guerre de leadership » au sein du Nouveau Front populaire qui empêche un accord sur une proposition commune d’un Premier ministre pour le nouveau gouvernement qui sera formé suite aux élections législatives anticipées qui viennent de s’achever.

NFP : Une candidature unique pour le Perchoir avant celle de Matignon

Les représentants du Nouveau Front Populaire ont acté une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée, sans qu’un nom ne soit officiel pour le moment. D’ailleurs, LFI a demandé à ses partenaires de se concentrer d’abord sur les tractations autours des postes du palais Bourbon. Pour autant, les discussions pour la nomination d’un premier ministre ont repris entre les différents partis.

Législatives : Le Président accepte la démission de Gabriel Attal

De nombreux journalistes annonçaient qu’Emmanuel Macron accepterait la démission du Premier ministre et de son gouvernement ce mardi. C’est donc chose faite depuis ce soir. Le président l’a cependant désigné pour « traiter des affaires courantes », afin de laisser à l’Assemblée le temps de trouver une majorité stable.