Blog de Pierrot

Et pourquoi pas des camps de réfugiés pour Comoriens à Mayotte ?

Lundi 9 Mai 2016 - 18:23

Photo habarizacomores.com
Photo habarizacomores.com
Nous voyons tous les jours à la télévision des images de camps destinés à accueillir les réfugiés d'origine syrienne ou irakienne dans différents pays d'Europe. En France même, le maire de Grande Synthe en a mis un en place, qui répond aux normes internationales, pour accueillir dans des conditions décentes ceux qui fuient l'enfer de la "jungle" de Calais.

A Mayotte, à quelques centaines de kilomètres de chez nous, des milliers de Comoriens qui ont fui la misère dans leur pays sont laissés à l'abandon.

Pire encore, le journal en ligne habarizacomores.com nous apprend aujourd'hui qu'une cinquantaine de familles comoriennes, pour la plupart anjouanaises, ont été expulsées et leurs maisons détruites au cours de la journée d'hier, et ont dû passer la nuit dans la rue, au bord de la route.

Ainsi, après Tsimkoura, Mtzamboro, Poroani… ces expulsions avec violences ont atteint Choungui, dans le sud de l’île.

A Mayotte, près d'un habitant sur deux est un clandestin originaire des Comores et la plupart vivent dans des conditions désastreuses.

Des milliers d'enfants et d'adolescents inexpulsables du fait de leur âge, dont les parents ont été ramenés aux Comores, errent dans l'ile, à l'affut du moindre mauvais coup pour se nourrir.

Etonnez-vous ensuite que la situation soit explosive, que la délinquance prenne une tournure dramatique, que les mzungus (zoreils à Mayotte) s'arment...

Un jour, il y aura un drame et l'Etat français fera mine de découvrir le problème...

Ce n'est pas faute de l'avoir prévenu pourtant...

J'ai longtemps été favorable à une Mayotte française. Mais devant l'impossibilité de trouver des solutions aux problèmes actuels, j'en viens de plus en plus à me demander s'il y a une autre issue que de rendre Mayote aux Comores...
Pierrot Dupuy
Lu 3653 fois



1.Posté par kld le 09/05/2016 18:58

des questions que l'on se posent bien tard , comme d'hab .................affligeant , la "politique framçaise dans "l'océan indien" , .et pourtant nous avons des "énarques " , des "diplomates" des "de l'école des mines " ............... des gens si tellement "intelligents" ............

2.Posté par Komorien le 09/05/2016 19:02

Bravo Pierrot, enfin le bon sens! Mayotte est comorienne selon toutes les résolutions de l'ONU en vigueur. Tout sépare la France de Mayotte: culture, religion, coutumes, niveau de vie...et j'en passe! Forcer artificiellement Mayotte à rejoindre la France est un non-sens et une injure vis à vis des autres comoriens. En plus çà va créer une pétaudière de plus dans l'Océan Indien. Laissons les mahorais vivrent sereinement leurs us et coutumes: ils n'en seront que plus heureux et moins frustrés.

3.Posté par cimendef le 09/05/2016 19:05 (depuis mobile)

Mayotte appartient à l'archipel des Comores, ce point à été tranché par l'ONU. Son rattachement à la France s'est fait en violation du droit international.

4.Posté par Tir Malol le 09/05/2016 19:23

Zot lé pas gentil voir même raciste
SOLUTION ?
ramène à raison de deux rotations semaine non plus dans le ti l'avion jaune mais le nouveau 787 Dreamliner et "distribue" dans les villes où les Maires lé en passe de gagne une koke les maires seront content et les comoriens aussi lé ba bel la vie ....hi hi hi
NON Pfffffffffffffffffffffffffff

5.Posté par kafir le 09/05/2016 19:32

En approuvant la création des camps de la honte dans un département français, les socialistes ont choisi de prendre un train d'avance. Prendre un train d'avance pour des camps de concentration c'est une forme d'ignorance mais pas seulement c'est aussi parfois s'accorder une liberté dangereuse sans efficacité au lieu de proposer une alternative concrète. Cette démarche peut surprendre dans un territoire pleinement Français ! Par conséquent il n'est pas trop tard de chercher plutôt à améliorer l'efficience de nos politiques territoriales !!!

Kafir

6.Posté par LA RÉPUBLIQUE N''EST PAS UNE RACE : STOP AUX RACISTES ! le 09/05/2016 19:32 (depuis mobile)

+ de 95 % des Mahorais ont voté en faveur de la départementalisation en 2011, c-a-d en faveur d''un ancrage absolu dans la République française. Les Mahorais de leur plein gré se sont toujours sentis français à part entière, et non français à part....

7.Posté par Marx le 09/05/2016 20:19

Je ne suis pas convaincu que faire des camps de réfugiés pour les comoreens alors que la communaute internationale les considère chez eux soit une tres bonne idée. ..

La restitution de Mayotte pose alors le problème des comoreens present en France: quel statut leur donner?

L'humanité devrait plutot nous inviter a chercher des solutions un peu plus complexes...et a blâmer un Etat qui abandonne littéralement ceux-la même a qui il a offert la nationalité.

8.Posté par Zozossi le 09/05/2016 20:21

Et si on commençait par rappeler quelques principes simples?

Principe historique d'abord.

Les îles des Comores ont voté pour l'indépendance il y a 40 ans, sauf Mayotte, qui, au moment de la colonisation française en 1843, était un sultanat indépendant des autres îles comoriennes (notamment Anjouan) depuis des siècles.
Mayotte est donc incontestablement française par la volonté de ses habitants.
On peut s'étonner que de vertueux "humanistes universalistes" puissent leur contester ce droit sur des bases ethniques ou religieuses.
Ce ne sont pas tant les Blancs ("Mzoungous") qui s'arment à Mayotte, mais les Mahorais excédés par l'immigration clandestine (et le pouvoir métropolitain complice) qu'ils vomissent.

Principe juridique ensuite.

Les Comoriens qui s'infiltrent à Mayotte (comme les étrangers du tiers monde qui envahissent la France et l'Europe) ne sont pas des "réfugiés" (selon le langage biaisé de la propagande), mais des immigrés clandestins qui doivent être traités comme tels: repoussés aux frontières de préférence, expulsés s'ils les ont déjà franchies illégalement, et cela sans aucun ménagement.

Tout le reste est du bavardage gratuit, ou de la propagande en faveur de l'invasion de notre pays, que cette propagande soit odieusement comminatoire (à destination des couards) ou bêtement compassionnelle (à destination des écervelés qui pensent avec leurs tripes).

9.Posté par lopoe le 09/05/2016 21:18

Pourquoi il ya rien au Comores?
C'est une belle ile.

10.Posté par ribs le 09/05/2016 21:53

mayotte est francais n'en deplaise a ceux qui ne veulent pas partager le gateau je dirais meme encore heureux cela me fait moins mal quand je paie mes impots pour des gogos drogues et faignants au moins une partie va pour mayotte

11.Posté par MOHAMED HOUSSEINE le 09/05/2016 22:31

Quelle mauvaise foi ,on nous dit rappel de quelques principes simple et l'on est étonné qu'il ne figure nul part que les Comores sont composés de 4 iles selon l'ONU.
Oui l'ONU ce machin qui vous sert a faire la guerre aux autres peuples quand cela vous arrange. L ONU qui vous sommes de quitter cette ile ,bref vous comportez en voyous sur la scène international face a un petit État.


Les Comores et l'ONU considèrent que vos référendums sur cette iles sont illégaux et que rien ne vous autorise à vous conduire en maitre. La France finira par rendre cette ile aux Comores parce que le droit du plus fort ne peut être éternellement . A ceux qui par leurs écrits glorifient la colonisation je vous dit honte à vous. La colonisation est la honte de la France. Aucun comorien n'est clandestin selon le droit international à Mayotte. cette migration est notre arme massive. Avant de vouloir donner des leçons au monde entiers abandonner la colonisation qui n'est que la sœur de l'esclavage.

12.Posté par li le 09/05/2016 23:15

Non. Les mahorais ne se sentent pas comoriens. Qui le croit ?

Les méthodes sont extrêmes voire inhumaines.
Mais ils jugent que l État n assume pas son rôle, que la justice n assume pas son rôle. Ils font donc le boulot eux mêmes.
Et dire que beaucoup de ces comoriens sont les travailleurs ouvriers ou petites mains de l île!
Qui sont les vrais coupables , qui a fermé les yeux sur cette situation ?

Summum.dans certains villages les gendarmes assistent aux expulsions sans piper mot et quelqu une s'est vue contrainte de leur rappeler leurs fonctions ! ! !

Les mahorais sont peut etre moins moutons que nous. Suffit de voir les manifs pour l égalité réelle et le mécontentement "débordant" de certains quand mrs de la loi ont arrêté 4 personnes qui avaient bousculé sévèrement un guetteur voleur afin de lui faire cracher le nom de ses complices.

Et les mineurs. ..
Selon la belle loi les mineurs non accompagnés du parent ne sont pas expusables. Du coup s ils ne sont pas à proximité lorsque le parent est pris, ils se retrouvent livrés à eux mêmes . En principe toujours selon cette belle loi ils devraient être à la charge de l État et à un échelon plus bas aux bons soins du conseil départemental via son fameux foyer de l enfance ..mais ça c est souvent sur le papier. On préfère les laisser errer et se construire leur abri de fortune à proximité de certains sites. ..
Quand ils seront au plus mal on les rapatriera sur notre île ou sur l hexagone, hein ?

13.Posté par Tonton le 10/05/2016 03:52

Monsieur Dupuis,
je suis un peu choqué sur la dernièe phrase de votre article
: j'en viens de plus en plus à me demander s'il y a une autre issue que de rendre Mayote aux Comores...


car vous connaissez mal l'histoire. Mayotte n'a jamais appartenu aux Comores!

Au contraire, les iles "de l'archipel des Comores" ont été gouverné par des Sultans coloniaux venu de ..... l'"Oman - et qui se sont même livré à des guerres entre leurs "sultanats" et iles respectives.
Tout comme d'autres iles du coin (ex. Zanzibar, ) - et vous ne songez pas non plus de "rendre Mayotte à la Tanzanie ou à l'Oman", non ?

D'ailleurs, les Omanais ont colonisé ces territories pour approvisioner leurs marchés d'ésclaves.

14.Posté par Pisse en l air le 10/05/2016 07:18

Milieu du 19ème siècle, Mayotte est cédée à la France.
1974 et 1976, Mayotte choisit de rester française, par référendum locaux.
2009, Mayotte devient département français, toujours par référendum local.
On ne peut pas refuser aux Mahorais le droit de choisir leur destin, et il semble que leur destin est bien mieux côté français.
Les Français ne s'y conduisent pas en maîtres, ils instaurent simplement le droit républicain et le progrès.
Si cette île était synonyme d'enfer sur terre, les Comoriens resteraient sur les autres îles de l'archipel des Comores, qui ont choisi de se détacher de la France (elles étaient jadis administrées par Mayotte alors devenue française).

15.Posté par Oui le 10/05/2016 12:45

Faire pareil à la Réunion où les Comoriens se voient de plus en plus ! n'oublions pas les déserteurs des Jeux qui courent toujours! Que fait la police ?

16.Posté par Choupette le 10/05/2016 14:29

Faut rendre à César ce qui est à César.

C'est honteux de voir ces gens chasser leurs propres frères de la même culture, de la même religion, etc. ... ., de leurs terres.

Et séparer les enfants des parents, ça s'apparente à des rafles. C'est scandaleux. Un enfant, même s'il meurt de faim veut rester avec ses parents.

Quant à ""rendre Mayotte à la Tanzanie ou à l'Oman", non ?" dixit 1. Tonton

Y'a d'l'idée ... .

17.Posté par C''''est ça le 10/05/2016 15:26

Choupette, accepteriez vous que vos cousins viennent construire sur votre héritage parce que vous êtes cousins ? Personne ne sépare les enfants de leurs parents. Ce sont les parents qui disent à la PAF qu'ils n'ont pas d'enfants à Mayotte lorsqu'il y a un contrôle d'identité et qu'il faut les expulser. Dites aux parents qui abandonnent leurs enfants à Mayotte qu'un enfant, même s'il meurt de faim veut rester avec ses parents. Peut être qu'ils ne diront plus à la PAF qu'ils n'ont pas d'enfants à Mayotte et accepteront d'être expulsés avec eux.

18.Posté par Choupette le 10/05/2016 18:08

17.Posté par C''''est ça

"accepteriez vous que vos cousins viennent construire sur votre héritage parce que vous êtes cousins ?"

C'est déjà fait. Nous spoliant ainsi de notre terrain sur argumentation mensongère.

Mais donc, cela signifierait-il que vous libérez la place pour que vos frères (pas vos cousins) viennent s'y installer. Mais là, Mayottins et Comoriens, ils sont frères, n'est-ce pas ?

Dans ce cas, ça aurait du sens, non ?

19.Posté par Choupette le 10/05/2016 18:15

17.Posté par C''''est ça

Faut instaurer le planning familial aux Comores et à Mayotte.

On y a bien eu droit nous dans les années 70-80 ... .

20.Posté par Choupette le 10/05/2016 18:16

15.Posté par Oui

Faire un tour du côté de la Grande Fontaine. Si on cherche vraiment, y'a plein d'illégaux, là.

21.Posté par inspirations. A Choupette le 10/05/2016 18:43

Mes frères sont les mahorais et même entre frères, ça ne se passe pas comme ça. A sa sortie de prison, réunionnais a tué son frère qui avait vendu l'héritage qu'on laissé leur parents.

22.Posté par Quelle solution? le 11/05/2016 07:10

Mayotte est une bombe à retardement de plus en plus ingérable: 1/3 ou 1/2 des habitants en situation irrégulière, 1 personne sur 2 n'a pas plus de 20 ans, une natalité explosive, la plus grande maternité de France en nombre de naissances, une population à majorité linguistique non française, de religion musulmane, des kwassas kwassas par centaines ou milliers chaque année, en permanence, dont une bonne partie est stoppée et refoulée, des enfants sans parents qui traînent, du chômage à la pelle, des violences individuelles et collectives, , , etc etc ...

Pour rappel: on en est à 11 ou 12 000 personnes interpellées sur les kwassas kwassas par an. Un pic à plus de 15 000 a été atteint en 2010. Mais combien passent les mailles du filet de la gendarmerie maritime?

Dans ce contexte, la départementalisation peut être vue comme un catalyseur attirant davantage l'immigration clandestine.

Et au plan intérieur politique, cela exacerbe les demandes d'égalité sociale...

Ingérable?

Mayotte = bombe à mèche courte ou longue ?

Dans ces conditions, au plan de la politique intérieure française, la solution concrète d'une "restitution" de Mayotte aux Comores serait théoriquement envisageable.

Sauf que constitutionnellement c'est impossible.

Sans compter les drames humains et les violences que cela entraînerait, avec des rapatriements.

Ne parlons pas des intérêts au plan économique, diplomatique, militaire, international de la France.l

Mayotte: un sacré casse tête politique, social, économique, diplomatique.....

23.Posté par Zozossi le 11/05/2016 11:33

Sur le cas de Mayotte, la lecture des commentaires montre que certains points de vue (plutôt féminins) sont brouillés par le sentimentalisme, d'autres (plutôt masculins) par le juridisme.

L'un et l'autre sont des pièges tendus par le média du système qui soit veut nous faire chialer par des récits ou photos attendrissants, soit nous décourager en inventant des "impossibilités" de droit à régler la question.

L'un et l'autre nous mènent droit dans le mur: sachons déjouer leurs pièges.

En pleurant sur les pauvres enfants, les pauvres femmes, les pauvres familles etc., on nous fera gober l'accueil de la terre entière, et pas seulement des Comoriens.

En ergotant sur des points de droit (souvent international imposé à la France) inventés précisément pour faire échec au bon sens et à la défense du pays, on n'arrivera jamais à rien et on subira l'invasion organisée contre la France (et contre l'Europe) au niveau mondial.

Alors, en deux mots: assez de chialeries, assez d'arguties "techniques"!

Plus nous nous émouvrons sur les enfants, plus on nous en enverra! C'est un chantage au sentiment qui n'aura jamais de fin.

Plus nous plierons devant un "droit" tordu, plus nous nous condamnerons à accepter l'inacceptable.

"Rendre" Mayotte aux Comores?
Cela va contre l'histoire de Mayotte (qui n'a jamais été "comorienne" de plein gré), contre la volonté des Mahorais, et contre l'intérêt bien compris de la France.
Ceux qui voient dans l'indépendance une solution se trompent: avec un raisonnement pareil, il faudrait donner aussi l'indépendance à la Guyane, puis à la Seine-Saint-Denis, puis aux Bouches-du-Rhône, etc. , tous envahis de clandestins.
L'indépendance de toutes les anciennes colonies françaises africaines n'a rien résolu: elle n'a fait que déverser en France des torrents d'immigrés qui ne se tarissent pas.
Les Comoriens indépendants affluent en France (Réunion et métropole) plus qu'ils ne le feraient s'ils étaient restés français.
Marseille est la première ville comorienne du monde avec une population comorienne estimée à 120.000 personnes.

Alors, que faire?

-Cesser de chialer sur la misère du monde et de penser avec ses tripes.

-Etre solidaires des Mahorais qui expulsent eux-mêmes les clandestins, car s'ils ont le "droit" contre eux, ils défendent le bon sens, leurs intérêts et les nôtres en mettant "notre" gouvernement de traîtres devant ses contradictions et responsabilités.

-Rétablir les frontières et quitter la dictatoriale "Union européenne" qui nous impose l'invasion "légalement".

-Pour cela, virer au plus vite l'UMPS qui ne pourra ni ne voudra jamais adopter les mesures radicales de bon sens qu'impose la situation.

24.Posté par polo974 le 12/05/2016 12:11

et si on faisait le contraire (de vouloir se débarrasser de Mayotte) :
redemander aux Comoriens, île par île, s'ils veulent devenir Français...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >