Revenir à la rubrique : Faits divers | Politique

Soupçons d’emplois illégaux à la Région : Relaxe générale prononcée

Aucune des personnes poursuivies dans l'affaire des emplois présumés illégaux à la Région n'est condamnée. Les juges du tribunal correctionnel ont prononcé la relaxe pour tous les prévenus.

Ecrit par N.P. – le mardi 21 mai 2024 à 14H07

Relaxe générale pour les 11 prévenus dans l’affaire des soupçons d’emplois illégaux. Didier Robert et plusieurs proches avaient passé près d’une semaine au tribunal en avril dernier pour un procès très médiatique. L’ancien président de Région, entouré de politiciens et conseillers, ont été jugés suite à une enquête pour des faits de détournement de fonds publics et de prise illégale d’intérêts lancée après un signalement de la Chambre régionale des comptes.

La procureure de la République avait requis 12 mois de prison avec sursis, 50.000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité à l’encontre de l’ancien président de Région au terme du procès. Autre politicien de premier plan inquiété, Jean-Louis Lagourgue, à l’encontre duquel une amende de 10.000 euros ainsi qu’une peine d’inéligibilité avaient aussi été requis.

Les neuf autres accusés, Vincent Bègue, Yves Ferrières, Yoland Velleyen, Sabrina Ramin, Ismaïl Aboudou, Alfred Ablancourt, Yannick Gironcel, Jean-Charles Maroudin et Ravy Vellayoudom, sont, eux aussi, relaxés. Tous avaient expliqué n’avoir jamais agi pour leur propre intérêt, mais en tant que « facilitateurs » pour faire avancer les dossiers à la Pyramide inversée.

Didier Robert et son avocat, Philippe Creissen, ont refusé de s’exprimer après le délibéré. Jean-Louis Lagourgue s’est lui exprimé après l’annonce de la relaxe : « Je le répète, qu’est-ce que je faisais là ? On n’aura peut-être jamais la réponse ! » L’ancien maire de Sainte-Marie, qui était visé par une peine d’inéligibilité, voit cette épée de Damoclès qui planait au-dessus de sa tête être retirée. Il n’écarte pas un retour dans l’arène politique si sa santé le permet.

 

 

Yves Ferrières, qui avait été l’un des élus les plus marqués par l’affaire au moment de l’audience, a exprimé son soulagement suite à une décision « de justice« .

 

(Isabelle Serre et Alexandre Robert sur place)
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
91 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Le jeune chauffard ayant foncé sur des policiers interdit de séjour pendant cinq ans

Amir F., 28 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel ce vendredi pour avoir volontairement foncé sur des policiers à Saint-Denis, sous l’emprise de l’alcool. Lors de l’audience, il a exprimé des excuses et affirmé ne pas se souvenir des événements. Le tribunal a prononcé une peine de trois ans de prison dont un avec sursis probatoire, une incarcération immédiate ainsi qu’une interdiction de séjour de cinq ans.

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.