Soupçons d’emploi illégaux

didier-robert-se-dit-victime-dun-deni-de-justice

Didier Robert se dit victime d’un « déni de justice »

Maître Philippe Creissen et Didier Robert étaient présents ce matin au tribunal de Champ Fleuri. L'ex-président de la Région voulait comparaître volontairement dans l'affaire des soupçons d'emplois illégaux. Le tribunal a indiqué ne pas avoir été saisi et donc ne pas pouvoir entendre l'ancien élu. Bien que l'enquête préliminaire soit terminée, aucune poursuite n'a encore été enclenchée. Le conseil du principal concerné affirme avoir sollicité la magistrature mais être resté sans réponse. Il y voit un "déni de justice" à l'encontre de son client.

Soupçons d’emplois illégaux : Didier Robert ne veut plus attendre d’être jugé

Maître Philippe Creissen et son client Didier Robert se sont présentés au tribunal de Saint-Denis ce vendredi matin afin que ce dernier comparaisse à son initiative devant le tribunal correctionnel sans pour autant y avoir été convoqué. Il souhaite pouvoir ensuite saisir le tribunal administratif dans l'espoir de d'éviter de possibles accusations dans l'affaire des soupçons d'emplois illégaux. "On considère que la justice fait mal son boulot, donc on revient la remettre au pas", lance la robe noire.