Revenir à la rubrique : Société

?Zistwar gramoune : Le Noël Lontan d’Expédita

La vie d’Expédita est loin d’avoir toujours été rose. La sexagénaire se souvient d’une enfance difficile, entre la responsabilité de veiller sur ses frères et sœurs et la sévérité de ses parents. Elle raconte.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 24 décembre 2021 à 11H43

Aînée de la famille, Expédita garde un souvenir amer de son enfance “Moin té une enfant mal aimée”, regrette t-elle. Issue d’une famille pauvre de La Chaloupe Saint-Leu, enfant, elle aide ses parents agriculteurs au champ et s’occupe de ses frères et de ses sœurs.

 

Expédita ne peut s’empêcher de comparer les conditions de vie d’aujourd’hui à celle d’il y a 60 ans. L’électricité a remplacé la lampe à pétrole et les bougies, la machine à laver a mis fin aux allers-retours au lavoir pour laver le linge, fait-elle remarquer. 

Elle aimait l’école qui faisait une coupure dans ses tâches quotidiennes. Mais, lorsqu’il y avait du chahut à l’école, pas question d’en parler à la maison, se remémore la gramoune, Les punitions étaient sévères : “Si ou l’a fait une bêtise, quand ou arrive, y mèt a ou à genoux dessus d’sel ou dessus d’grains de filao”.

Après un début de vie douloureux, Expédita espérait trouver le bonheur dans un mariage qui l’emmènerait loin de ses souffrances, mais il n’en est rien. Elle passe 42 ans auprès de son mari, avant une inévitable séparation. « Heureusement nous l’a séparé, n’aurait mal fini”, assure la sexagénaire. 

Aujourd’hui, elle vit seule et relativise. “Moin lé mieux comme ça, plus calme aussi”, conclut-elle.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un avion d’Air Austral immobilisé à Nairobi, la compagnie réajuste ses vols

Deux semaines après avoir dû immobiliser un de ses Airbus A220-300 en raison des problèmes rencontrés par les moteurs Pratt & Whitney, la compagnie aérienne régionale doit cette fois faire face à l’immobilisation, survenue samedi lors d’une escale à Nairobi (Kenya), d’un de ses avions en provenance de Mayotte et faisant route pour Paris.

La Plaine des Sables sous le givre

Avec des températures minimales proches du zéro, la Plaine des Sables s’est couverte de givre vendredi et samedi au lever du jour.