Revenir à la rubrique : Politique

Vidéos – L’Etat s’engage à renforcer la protection marine de La Réunion

Le secrétaire d'Etat chargé de la Mer s'est rendu ce jeudi dans l'Ouest. Il est sorti en mer pour se rendre compte des difficultés rencontrées par les acteurs économiques maritimes de La Réunion.

Ecrit par BS---AR – le vendredi 25 novembre 2022 à 15H07

Hervé Berville s’est rendu dans l’Ouest ce vendredi pour une sortie en mer. ll s’est entretenu avec les responsables de la Réserve marine naturelle de La Réunion et avec l’IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer). Le secrétaire d’Etat chargé de la Mer rappelle qu’il est urgent d’agir pour protéger l’environnement et annonce que des dispositifs seront mis en place à La Réunion.

« On est face à une urgence écologique à cause de l’accélération du dérèglement climatique. On doit agir. On s’est fixé un objectif de protéger 30% des aires marines sur terre et 30% des aires marines en mer« , annonce Hervé Berville. « Dans le Fonds vert, il y a 150 millions d’euros qui sont dédiés à la protection de la biodiversité marine. Des actions seront engagées partout sur le territoire pour accélérer, renforcer la protection. Cela doit se faire en lien avec les collectivités« , déclare-t-il. Le secrétaire d’Etat chargé de la Mer appelle aussi au maximum de sensibilisation des habitants et des touristes.

 

Sécuriser le surf à La Réunion

Le secrétaire d’Etat chargé de la Mer explique que des efforts doivent encore être réalisés et ne veut pas s’avancer sur une date de reprise totale des activités nautiques.

« Il y a une priorité du maire, des collectivités locales, de la Région, du Département et de l’Etat, c’est la sécurité. On ne peut pas mettre en danger la vie des Réunionnaises et des Réunionnais. On était en discussion avec le président de la Ligue de Surf, ce sont des passionnés et évidemment que tout le monde a envie de prendre la mer, mais on doit prendre la mer en sécurité« , assure-t-il.

 

Développer la pêche non-destructive

« On doit soutenir nos pêcheurs côtiers. Ils ne détruisent pas la nature, ils participent à la souveraineté alimentaire de notre pays, à l’activité économique de notre territoire. Mais il faut regarder comment on peut améliorer les activités et c’est ce qu’on a vu hier avec le Comité des pêches. Il y a des endroits qui ont des pertes de biodiversité, il va falloir faire en sorte de réguler. Les pêcheurs, je les ai vus hier, ils me disent qu’ils ont envie de travailler pour les prochaines générations« , déclare Hervé Berville.

 

La compagnie maritime régionale

Hervé Berville n’a pas souhaité commenter le projet de création d’une compagnie de fret maritime régionale. « On regarde ça de manière bienveillante, mais c’est une décision régionale. Il n’y a pas à attendre l’Etat pour les initiatives économiques. Je crois que cela relève de la compétence de la Région et il faut laisser les initiatives locales vivre« , lance-t-il.

 

Alexandre Robert sur place

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sainte-Marie fait un grand pas sur la résorption de son déficit

Le second conseil municipal de l’année à Sainte-Marie s’est déroulé ce vendredi et a été principalement marqué par les discussions autour des orientations budgétaires. Avec des marges de manœuvres financières quasi retrouvées, le maire de Sainte-Marie, Richard Nirlo, annonce que la commune pourra enfin relancer de nombreux chantiers à l’arrêt, comme l’école de Beauséjour, dont la livraison est attendue pour 2025.

Une délégation de sénateurs en visite pour deux missions d’étude à La Réunion

Quatre sénateurs multiplient cette semaine les visites de terrain et les rencontres avec les représentants des institutions et collectivités dans le cadre de deux études portant sur l’« Adaptation des moyens d’action de l’État dans les Outremer » et la « coopération et l’intégration régionales des Outremer ». Des propositions de loi sont attendues avant la fin de l’année.

La complexe campagne des Européennes

C’est l’heure de la rentrée politique. Les partis lancent à reculons, à demi-mot ou en misouk leur campagne pour une élection qui a la particularité de ne vraiment pas passionner les Réunionnais.