Revenir à la rubrique : Politique

Vidéo – Ste-Marie : « Un climat nauséabond où chacun souhaite devenir calife à la place du calife »

C'est pour mettre fin aux "ladilafé" qui parasitent l'actualité municipale à Sainte-Marie ces derniers mois que le vice-président du CCAS, Gaëtan Adam, a tenu ce lundi un point presse, en présence de nombreux salariés de la structure. Une prise de parole à deux titres : "Apporter des réponses autres que les ladilafé aux salariés du CCAS" mais également "dénoncer un ras-le bol de ces tentatives de déstabilisation politique".

Ecrit par SI – le lundi 13 février 2023 à 17H18

Gaëtan Adam est un proche du maire Richard Nirlo, vice-président du CCAS de Sainte-Marie depuis juillet 2020 « à titre bénévole » tient à rappeler l’intéressé, après le champ de ruines laissé par ses prédécesseurs et qui avait fait les choux gras de la presse en décembre 2020.

Pour rappel, l’ancien directeur, Julien Mallin, et l’ancien vice-président, Gilbert Guézelot, avaient été condamnés dans l’affaire de détournements, favoritisme et prise illégale d’intérêt (L’ancien directeur du CCAS de Ste-Marie condamné à 3 ans de prison avec sursis).

Peu avant le jugement de cette affaire, la Chambre régionale des comptes (CRC) s’était déjà penchée sur la gestion chaotique du CCAS sainte-marien et ses errements budgétaires, lequel semblait selon l’institution avoir plus bénéficié à ceux qui y travaillent qu’à ceux pour qui il est censé travailler.

Le CCAS a depuis retrouvé plus de marges de manœuvre via une restructuration lui permettant de retrouver de la crédibilité auprès de ses partenaires. Preuve de ce retour à l’équilibre, la structure devrait dégager un excédent compris entre 200.000 et 300.000 euros lors du vote du prochain compte administratif après des années de déficit. Ce qui n’empêche pas certains élus – pourtant membres de l’actuelle majorité – de vouloir « réitérer les erreurs passées », dénonce Gaëtan Adam.

« Je me suis exprimé devant les médias pour exprimer un certain ras-le-bol quant à l’instrumentalisation politique du social à Sainte-Marie (…) C’est un climat nauséabond où chacun souhaite devenir calife à la place du calife », lance le vice-président du CCAS. « Je ne prendrai pas la fuite. Le combat pour Sainte-Marie, le combat pour le social mérite bien plus qu’une fuite », poursuit-il, ajoutant qu’il attendra la tenue d’un prochain conseil d’administration pour une éventuelle révocation.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : La plateforme d’Ericka Bareigts positionne ses candidats dans les 5e et 6e circonscriptions

« Cet accord partiel est un bon accord » maintient Ericka Bareigts. La cheffe de file de la Plateforme réunionnaise a dévoilé ce samedi aux côtés de ses soutiens (Banian, Ansanm, PS, PCR, EELV) les noms des candidats retenus pour les législatives à venir dans les 1ère, 5e et 6e circonscriptions. Si la candidature de Philippe Naillet ne faisait aucun doute, en raison de l’accord partiel obtenu mercredi soir au sortir de la réunion qui s’est déroulée au siège du Territoire de l’Ouest, l’incertitude demeurait néanmoins pour les deux dernières circonscriptions. Et ce sont respectivement Anne Chane-Kaye-Bone Tavel (Banian) et Alexandre Laï-Kane-Cheong qui porteront les couleurs de la plateforme pour un scrutin qui sera particulièrement disputé dans l’Est de l’île.

[Communiqué] Monique Bénard et Rémy Bourgogne candidats dans la 3e circonscription

Monique Bénard, conseillère municipale au Tampon, et Rémy Bourgogne, enseignant à la Rivière, annoncent leur candidature aux élections législatives dans la 3ᵉ circonscription de La Réunion, avec un programme axé sur la justice sociale, la solidarité, le respect des valeurs humanistes, l’engagement écologique et la cohésion sociale.

Laurent Virapoullé renonce à se présenter dans la 5e circonscription

Alors que le nom de Laurent Virapoullé revenait avec insistance dans la 5e circonscription pour porter les couleurs de la majorité dans le cadre des législatives à venir, le Saint-Andréen a indiqué sur sa page Facebook qu’il ne se lancera pas dans ce scrutin. Il justifie son choix en indiquant qu’il souhaite se concentrer sur les municipales de 2026 à Saint-André. Il appelle néanmoins à faire barrage « à l’extrême-gauche » pour le scrutin législatif à venir, pour son « programme haineux et démagogique » synonyme « d’instabilité institutionnelle pour La Réunion ».

Législatives : Alek Laï-Kane-Cheong sera soutenu par la plateforme d’Ericka Bareigts sur la 6e

La campagne s’annonce épique dans la 6e circonscription. Candidat à sa réélection, Frédéric Maillot retrouvera sur sa route Alexandre Laï-Kane-Cheong, pour un match retour de la dernière législative. Mais c’est dans un tout autre contexte que le député sortant affrontera le leader de Croire et Oser, puisque ce dernier bénéficiera du soutien de la plateforme d’Ericka Bareigts, dont est membre Maurice Gironcel, sur cette circonscription.