Revenir à la rubrique : Société

Toujours pas d’accord entre ICP Roto et le JIR, le journal ne sera pas imprimé cette nuit

Les avocats des deux parties avaient trouvé un accord en fin de semaine dernière et un protocole d'accord avait été même été rédigé pour une production du journal pendant la période électorale, soit jusqu’au 8 juillet, sans garanties financières, mais avec la levée des attaques judiciaires de Jacques Tillier contre Alfred Chane Pane et son groupe. Il fallait cependant l'autorisation d'un juge commissaire pour que l'accord puisse être avalisé. La requête n'a pas eu le temps d'être examinée au tribunal vendredi dernier. Le JiR n'a donc pas été imprimé ce week-end et même sa version numérique n'a pas été proposée aux lecteurs ce dimanche.

Ecrit par Pierrot Dupuy – le lundi 24 juin 2024 à 19H49

La demande devait être introduite par les avocats du JiR au Tribunal de Commerce ce lundi matin pour pouvoir envisager l’impression ce lundi soir. De façon étonnante, au lieu de faire avaliser le protocole comme convenu, la direction du journal a sollicité une médiation en préfecture. Et à la surprise d’Alfred Chane Pane, le sujet de la réunion n’était plus l’accord pour une impression durant la période électorale, mais la signature d’un contrat durable entre les deux parties.

L’intervention des services de l’État n’a cependant pas suffi à faire bouger les lignes. Alfred Chane Pane a rappelé au patron du JiR qu’il l’avait accusé de manœuvres anti-concurrentielles auprès de la répression des fraudes. Cette même plainte impose maintenant à ICP Roto d’exiger du JIR les mêmes conditions commerciales que celles demandées au Quotidien. Alfred Chane Pane explique devoir être exemplaire et de devoir s’interdire de faire faire une offre plus favorable au Journal de l’Île puisque cela pourrait lui être reproché par la DGCCRF.

Alfred Chane Pane déplore l’attitude de Jacques Tillier qui l’accuse de censure. « Je n’ai jamais refusé de l’imprimer. J’ai demandé les mêmes conditions que pour Le Quotidien. Jacques Tillier a encore une dette de 80.000 euros envers mon entreprise lorsqu’il a quitté mon imprimerie du jour au lendemain l’année dernière. En plus, comment prendre un risque financier auprès d’une entreprise au bord de la liquidation ? Je demande des garanties en tant que bon gestionnaire. Mais ma porte est toujours ouverte et le JiR sera immédiatement imprimé lorsque les conditions financières seront remplies », assure l’imprimeur.

Des conditions que le JiR s’est dit dans l’incapacité de remplir du fait de sa situation juridique, mais aussi de l’impact du manque à gagner après une semaine sans publication. Selon Jacques Tillier, « Alfred Chane Pane profite de sa situation de monopole caractérisé et il nous impose des exigences financières abusives et sans fondement, exigences que nous sommes incapables d’assumer dans la mesure où nous sommes en plus en redressement judiciaire et que depuis une semaine, sans imprimerie, nous consommons notre trésorerie ». Situation de monopole qu’Alfred Shane Pane conteste car selon lui, d’autres imprimeurs de l’ile seraient capables d’imprimer le journal.

L’imprimeur portois, conscient des lourdes menaces qui pèsent sur la pérennité de JIR, a proposé de remplacer le déposit de 150.000 € par une caution personnelle de son président Jacques Tillier. Ce dernier a refusé catégoriquement, ce qui confirme donc les craintes de l’imprimeur et qui motive d’autant plus sa demande, selon lui, de garantie financière.

Les négociations sont donc toujours dans l’impasse et le Journal de l’Ile est dans l’impossibilité d’être imprimé. Le mandataire judiciaire du JIR a formulé une demande de liquidation judiciaire du journal à titre conservatoire. La requête sera examinée le 3 juillet prochain, lors de l’audience de fin de période d’observation de la procédure de redressement judiciaire du journal.

À moins d’un nouveau retournement de situation, l’avenir du JiR pourrait alors être définitivement scellé.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

L’hommage de Secteur 410 à nos aînés

Les chanteurs de Secteur 410 continuent sur leur lancée de valorisation de La Réunion, de sa culture et de sa population. Cette fois, ils rendent hommage aux grands-mères.