Revenir à la rubrique : Société

Tortue blessée observée à l’Hermitage : Une collision avec un bateau sûrement en cause

La tortue baptisée Lulu a été observée blessée dans la Passe de l'Hermitage. La blessure, caractéristique d'une collision avec un bateau, a paralysé l'animal marin de ses nageoires postérieures, l'empêchant de se reproduire.

Ecrit par N.P – le mercredi 05 janvier 2022 à 16H05

Une femelle adulte tortue verte a été observée sur la Passe de l’Hermitage avec une blessure caractéristique d’une collision avec un bateau sur le dessus de sa carapace.

La recherche sur la base de photo-identification de Kelonia a permis de la reconnaitre et de dresser son historique. Il s’agit de la tortue baptisée Lulu, identifiée la première fois en 2014. « Peu d’observation en ce qui la concerne : une en 2017 sur Canyon, puis revue en juillet 2021 avec la blessure sur la carapace toujours sur Canyon, et en septembre 2021, sur le site de la Cheminée. En effet la vidéo montre qu’elle n’a plus l’usage de ses pattes arrières, mais elle nage quand même assez vite », précise Kélonia.

S’assurer que la trajectoire est dégagée

« La bonne nouvelle c’est que la blessure qui date de juillet 2021 n’aura pas été létale. La mauvaise nouvelle, c’est que sa paralysie des nageoires postérieures ne lui permettront pas de pondre. Alors qu’elle est adulte et que les fréquences d’observation pourraient laisser penser à des cycles de reproduction : 2014, 2017, 2021 », déplore le centre de soins. 

Durant les vacances d’été, les activités nautiques sont encore plus importantes, ce qui accroit les risques de collision avec les tortues, précise Kélonia. « Il est important d’avoir à l’esprit que l’océan n’est pas vide et que les tortues doivent remonter régulièrement en surface pour respirer. Limitons notre vitesse près des côtes et restons vigilant en maintenant un observateur à l’avant du bateau pour s’assurer que la trajectoire est dégagée. »

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mutation des professeurs néo-titulaires dans l’Hexagone : Les parlementaires montent au créneau

Les députés Frédéric Maillot et Jean-Hugues Ratenon, ainsi que la sénatrice Évelyne Corbière, ont organisé une conférence de presse pour évoquer la situation des néo-titulaires du second degré dans l’Éducation nationale mutés dans l’Hexagone. Une situation qui décourage certains enseignants et pousse d’autres à changer de voie. Les parlementaires comptent donc reprendre le combat afin que les professeurs ultramarins puissent rester ou revenir au plus vite dans leur département.

Événementiel : Un label pour lutter contre la concurrence déloyale

La signature d’une convention de travail entre la CCIR, la CGSS-R, la DEETS, l’APER et la SYNPASE va permettre d’offrir un meilleur accompagnement aux entreprises de l’événementiel. Parmi les pistes privilégiées pour soutenir ce secteur, la création d’un label afin de récompenser les entreprises qui s’engagent à respecter une charte. Une plateforme sera aussi mise en place pour recenser ces sociétés dans le but de les mettre en avant.

Frédéric Vienne : « Le préfet nous a demandé de lui présenter un plan de redressement »

Le président Frédéric Vienne et son bras droit Olivier Fontaine ont livré ce jeudi leur analyse du récent rapport de la Cour des comptes sur la situation financière de la Chambre d’agriculture de La Réunion. Pour les syndicalistes de la FDSEA, le rapport ne prend ni en compte le remboursement de la dette engagé depuis dix-huit mois, ni les spécificités de l’agriculture locale.

Espèces invasives : Avez-vous les bons réflexes ?

Nettoyer son équipement avant de partir en en pleine nature, rester sur les sentiers balisés, repartir avec ses déchets (même biodégradables), signaler les espèces invasives et ne pas ramener d’espèces exotiques dans ses bagages, voilà en somme les bons réflexes à adopter pour protéger son environnement des espèces invasives. Vous voulez aller plus loin ? Pendant les vacances, vous pouvez participer à des chantiers de lutte contre ces espèces.