Revenir à la rubrique : Faits divers

Tentative de meurtre sur Morgane : L’inquiétante personnalité du suspect principal

Alors que le procès de l'affaire Morgane a débuté hier par les débats autour des terribles faits du 16 avril 2022, la deuxième journée va tourner autour de la personnalité de son agresseur présumé. Un adolescent dont les signes avant-coureurs de passage à l'acte étaient déjà perçus par certains, mais dont l'intelligence lui a permis de passer au travers de nombreuses alertes.

Ecrit par Gaëtan Dumuids – le mardi 06 février 2024 à 11H05

Si le huis clos du procès de l’affaire ne permet pas de connaître ce qui va se dire sur la personnalité de Jérôme* ce mardi 6 février, les histoires autour de l’inquiétant adolescent circulent dans tout Saint-Pierre et plus particulièrement à Terre-Sainte. Bien que personne n’aurait pu imaginer un tel passage à l’acte, certains ne sont pas surpris que ce soit lui qui ait commis cet acte de barbarie.

La première chose qui marque ceux qui l’ont côtoyé est son intelligence. Considéré comme HPI, haut potentiel intellectuel, il était un élève brillant. C’est ce statut d’élève modèle qui fait que bon nombre d’enseignants ne prenaient pas en compte les alertes de ses camarades, notamment des jeunes filles. Pourtant, lorsque les profs l’interrogeaient, il avait l’habitude de ne pas répondre et de fixer le professeur.

Autre point qui aurait pu sonner l’alerte auprès du corps enseignant était son goût pour la scarification. Avec un ami à lui, ils utilisaient les lames des taille-crayons et se scarifiaient avant de passer du gel hydroalcoolique sur les plaies « parce que c’est cool« .

Du harcèlement à la tentative de meurtre

Comme indiqué hier lors de la première journée d’audience, il avait passé l’année scolaire à harceler Sandra*, une fille de sa classe, qui a été convoquée comme témoin. De nombreuses fois, il venait se frotter contre elle dans les couloirs du collège et la suivait jusqu’à chez elle à la sortie des cours.

Il y a eu également l’épisode du brevet blanc où il a terminé rapidement son épreuve, mais est resté en classe pour fixer la jeune fille. Obligé de sortir de la salle par l’enseignant, il va rester dans le couloir à l’attendre. Pratiquement chaque jour, elle recevait des invitations de contact sur les réseaux sociaux qu’elle refusait systématiquement.

Malgré les alertes de Sandra et de sa mère, les professeurs ne pensaient pas que ce bon élève pouvait être dangereux et répondaient qu’il était juste amoureux d’elle. Les camarades de classe étaient beaucoup plus conscients du potentiel de dangerosité de Jérôme.

En décembre 2021, soit quelques mois avant les faits, il avait déclaré devant une partie de sa classe qu’il « voulait savoir ce que ça faisait de tuer quelqu’un ». Ce à quoi un camarade va lui répondre qu’il est un psychopathe. Jérôme va alors répondre qu’il « n’est pas psychopathe, mais sociopathe » avant d’expliquer la différence entre les deux.

Le passage à l’acte

Si les faits décrits plus haut peuvent laisser de prime abord penser qu’il s’agit d’un adolescent qui veut faire son intéressant devant les autres, son passage à l’acte prouve que les inquiétudes autour de lui étaient fondées. Après son interpellation, les enquêteurs vont découvrir qu’il avait minutieusement préparé la tentative de meurtre.

Durant sa garde à vue, il va même se targuer d’avoir mis en erreur les policiers. Une attitude de défiance et de mépris qu’il semble garder durant le procès.

Mais malgré son intelligence et son élaboration du plan « parfait », il n’avait pas pris en compte un élément : que ses camarades qu’il a impliqués dans son plan machiavélique puissent avoir des sentiments et des remords. C’est ce qui va le faire tomber puisque Thomas* finira par avouer à sa mère la terrible agression sur Morgane.

Néanmoins, nombreux sont les proches du dossier qui pensent que ce n’est que partie remise et qu’il recommencera à sa sortie de détention.

*Prénoms d’emprunt

Thèmes : Affaire Morgane
S’abonner
Notification pour
32 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Citoyen curieux
19 jours il y a

Un bon stage de citoyenneté, une aide éducative aux parents et tout est bien qui finit bien.
Vive la justice, vive la République !!!
Et tant pis pour les honnêtes citoyens et les victimes.

tantine en graine
Répondre à  Citoyen curieux
19 jours il y a

malheureusement ce que vous dites est juste!

Pierrot974
Répondre à  Citoyen curieux
18 jours il y a

Ah bon ? Le verdict est rendu ? Ou bien vous avez une boule de cristal ?

aze
19 jours il y a

« Néanmoins, nombreux sont les proches du dossier qui pensent que ce n’est que partie remise et qu’il recommencera à sa sortie de détention. »

Autant le passer à la guillotine alors ! Avec l’état des prisons en France, c’est certain qu’il ne va pas ressortir réadapté ou rééduqué, mais plutôt encore plus radicalisé…
Cherchez toujours la cause de la cause 😉

Pierrot974
Répondre à  aze
18 jours il y a

Sa place est en HP à vie, dans un quartier sécurisé. Le couper en deux montrerait seulement que vous êtes aussi barbare que lui.

BigMoano
19 jours il y a

il est la pour faire le mal, il recommencera !!!cest son plaisir!! un grand malade , la société devra lenfermé pour lontan!! enfin jespére, et courage a ala jeune fille qui est venu affronté le demon.

be..
Répondre à  BigMoano
18 jours il y a

oui le mal existe , analysé par docteur scott peck dans les gens du mensonge, ouvrage de base pour ceux qui sont interessés par le phenomene demoniaque ou la possession

BPI
19 jours il y a

Le plan parfait en trimbalant deux potes… On a vu plus intelligent et tant mieux… Plutot un BPI selon moi

Holi Hola
19 jours il y a

Ne comptez pas sur la justice pour le punir !
Ils vont lui trouver des circonstances atténuantes et nous dire qu’il va falloir réinsérer ce pauvre petit. On connait la musique !
Et comme d’habitude, c’est la victime et ses proches qui vont souffrir !
Cette jeune fille et sa famille doivent appréhender la libération prochaine de leur bourreau, il va falloir qu’ils soient sur leur garde !

HULK
19 jours il y a

On a l’impression d’être dans un film type « le seigneurs des anneaux » avec un vrai sociopathy. C’est grave de constater celà,que notre société engendre de tels monstres et l’on se demande vraiment quel est son avenir. Soin,prise de conscience, réinsertion? L’avenir nous le dira… Peut-être.

classique
19 jours il y a

manque quelques personnes sur le banc des accusés : les professeurs qui s’en foutent et ont laissé faire; le CPE qui n’a pas pris en compte le harcèlement subis par Sandra ; le proviseur qui n’a pas signalé au procureur l’état inquiétant du jeune homme ; les parents de ce jeune qui ont lamentablement échoué à lui transmettre des valeurs comme l’empathie ; et évidemment, tous ceux qui l’ont côtoyés et n’ont rien dit.
Les camarades de classe qui ont alerté devraient être félicités et on devrait mieux les écouter à l’avenir

Piètre
Répondre à  classique
19 jours il y a

Vous avez l’air de tellement bien connaître cette affaire (et la justice en général). On devrait vous nommer procureur-professeur-CPE-proviseur.

be..
Répondre à  Piètre
18 jours il y a

arrete de faire chier le monde & avec ton foutant, tu doit etre prof vu ta reaction; il a raison toute une chaine de vigilance a fauté dans cette affaire , a moins que cela ne soit vous le cpe en question

Piètre
Répondre à  be..
18 jours il y a

Je t’ai reconnu ! Tu es le roi des enquêteurs !

Lulu
Répondre à  classique
18 jours il y a

qu’est ce que les parents auront pu faire, même avec la meilleure éducation cela ne changera pas le problème de fond, c’est dans sa tête que çà coince, hélas il est irrécupérable un malade dangereux, un fou c’est tout! quant aux profs, bah c’est leur salaire qui compte le reste ils s’en foutent!

Lili
Répondre à  classique
18 jours il y a

Comme d’habitude, on cause sans savoir. Un signalement doit être suffisamment étayé pour qu’il soit pris en compte, et s’il l’est les délais sont très longs, sauf violence avérées… Les profs ne peuvent pas faire de signalement à la cripen ( la seule habilitée à déclencher une enquête, avec le procureur) sans avoir des faits autres que des regards de travers ou des refus de répondre.
La médecine scolaire est à l’agonie et les psychologues scolaires sont si peu nombreux que c’est très compliqué d’obtenir qu’un enfant soit vu ( et il s’agira tout au plus d’une évaluation qui sera transmise aux parents, qui devront eux, mettre en place les soins.)
Depuis que le « harcèlement » est à la mode il y a tellement d’alertes qu’il est quasi impossible de toutes les prendre en compte, puisqu’il n’y a pas plus de personnel pour gérer le très lourd protocole pHare, que nous y sommes très peu formés.
Alors, oui, il y a certainement eu certaines erreurs, mais de l’indifférence, je ne crois pas. Contrairement à ce qu’on veut bien croire, les profs se préoccupent plus de la réussite de leurs élèves que de leur salaire. J’aimerais bien savoir si vous travaillez 2 fois plus d’heure que ce qui vous est payé en réalité et si vous consacrez la moitié de vos vacances à votre boulot.
De plus cet ado a des parents, non? Ne sont-ils pas en première ligne pour connaître leur enfant et s’inquiéter de lui??
Ils le fréquentent depuis plus longtemps que les profs du collège, l’emmène régulièrement chez le médecin et s’intéresse à son parcours… je crois !

Royal Bourbon
19 jours il y a

Il est rappelé que les HPI (Haut Potentiel Intellectuel) sont les nouveaux termes, en Neuropsychologie, pour définir les surdoués. Ils ont un QI qui démarre déjà à 130 (la moyenne tourne autour de 90-110) !

Il y a d’ailleurs un cousin à l’HPI appelé HPE (Haut Potentiel Emotionnel) qui définit ceux qui sont instables dans leur comportement à cause de la souffrance causée par la submersion des émotions incontrôlable ! C’est ce que souffre et nous confie Matthieu DELORMEAU de l’émission de Cyril Hanouna dont il a démissionné. On leur reconnaît d’ailleurs ces piques de colère décuplées face à un événement ou une situation qui les froisse.

Malheureusement cette brillance intellectuelle de l’HPI est doublée d’un côté sombre, l’absence d’affect et aussi du manque de concentration, que nous explique la Neuropsychologue, Christelle ALBARET (à voir sur Youtube). Leur cerveau est sans repos et très demandeur. Ils sont intéressés par toutes les sciences et peuvent passer d’un univers à un autre en une fraction de seconde ! Leur intelligence et érudition sont vraiment impressionnantes qui sèment un froid quand ils sont en groupe. Ils ont presque la réponse à tout ! Il y a heureusement des écoles spécialisées en France pour les prendre en charge. A la Réunion ?

Mais l’absence d’affect ne signifie pas l’abolition de discernement ou d’empathie, voire le passage à l’acte, caractéristiques des psychopathes ! Ils peuvent tuer sans avoir d’émotion, ni de regret !

L’article nous révèle bien que l’ado n’est pas à son premier coup d’essai dangereux ! Pour se dédouaner, il va jusqu’à prétendre et avouer qu’il n’est pas psychopathe mais sociopathe.

Je suis curieux de savoir le sentiment des parents car leur responsabilité est hautement engagée puisqu’on parle de mineur ! Et qu’on ne vienne pas me dire qu’ils n’étaient pas au courant depuis ses premiers griefs à l’école ! Je leur plains beaucoup car c’est vers eux que les regards vont tourner !

nene
Répondre à  Royal Bourbon
18 jours il y a

le problème (c’est ce qu’on a pu lire ) il pouvait rester plusieurs semaines sans parler à sa mère et quand il la voyait pleurer il n’avait aucune compassion

Royal Bourbon
Répondre à  nene
18 jours il y a

Ce n’est pas, à mon sens, un simple HPI ! Il y a une composante psychotique que seul un psychiatre (pour le coup un pédopsychiatre) pourra déterminer ! Le juge a dû forcément en designer un ! Il est fort probable qu’il ne finisse pas en prison mais dans un EPSMR avec l’instauration d’une médication lourde qu’il devra prendre jusqu’à la fin de ses jours ! Son avenir professionnel semble condamné d’avance !

Choupette
Répondre à  Royal Bourbon
17 jours il y a

Je viens de découvrir un auteur et son livre. En voici un extrait :

Scott Peck Les gens du mensonge
« Ce n’est pas un hasard si les gens qui font le plus de mal aux autres sont ceux qui refusent de se soumettre à un pouvoir supérieur. Ce sont pour la plupart des individus dotés d’une volonté plus forte que la moyenne. ils en sont parfaitement conscients, et cela les rend narcissiques, égocentriques. Il sont capables des accusations les plus destructrices et les plus injustifiées(…) Ces gens là, je les appelle les gens du mensonge. Ce n’est pas seulement aux autres qu’ils mentent, mais surtout à eux-mêmes.
En général, quand on fait remarquer a quelqu’un de « normal » qu’il fait une erreur, ou qu’il a quelque défaut, cette personne l’admet plus ou moins bien. Mais « les gens du mensonge », eux, ne peuvent et ne veulent pas reconnaître leurs faiblesses, leurs fautes, qu’elles que soient les preuves flagrantes qu’on leur apporte. La seule chose qui compte pour eux, c’est de paraître parfaits. Au prix d’efforts parfois démentiels, ils cachent aux autres et à eux-mêmes leurs défauts, leurs faiblesses. Ils taisent la vérité. Ainsi, jamais ils ne tendront de progresser, de s’améliorer. De toute leur volonté ils rejettent la responsabilité sur les autres, pour se protéger, pour protéger leur maladie. C’est ainsi qu’ils font le plus de mal(…) »

… Plus loin sur le chemin le moins fréquenté

Choupette
Répondre à  Royal Bourbon
17 jours il y a

HPE, HPI, tous ces raccourcis les rapprocheront des QHS. Ils ne seront pas dépaysés

Stéphane
18 jours il y a

Pourquoi utiliser des prénoms d’emprunt ? alors que tout le monde quand on parle de l’affaire on mentionne Morgane
pourquoi protéger les agresseurs, on pense un instant à la victime réelle et sa famille dans cette histoire ?

Royal Bourbon
Répondre à  Stéphane
18 jours il y a

Ça fait bondir plus d’un, mais c’est comme ça en France, au nom des droits de l’Homme et de la dignité humaine, l’anonymat est de mise ! Pareil pour les fichés S !

Bruce974
18 jours il y a

Tous les discours du gouvernement sur la lutte contre le harcèlement ne sont donc que du vent. En effet on a là un exemple flagrant de multiples alertes qui ont été toutes ignorées et ont abouti à cette issue tragique, et qui montrent de manière éclatante l’inefficacité totale du système.

Adam
Répondre à  Bruce974
18 jours il y a

Sans dédouaner la responsabilité de l’Etat, tous ce qui a été décidé pour répondre aux problèmes d’harcèlement (avec quel effet? seul le temps le dira…) ont été prises l’année dernière.
Soit un an après cette affaire…

ma vérité
18 jours il y a

s est tout simplement un tueur née s est tout pas récupérable mais la rien a faire dans moins de 10 ans il est dehors

ma vérité
18 jours il y a

les parent non rien a voir la dedans il etait bien eduque bonne eleve ben sauf qui est taré voila

Excuse trop facile
18 jours il y a

L’expression HPI c’est actuellement à la mode…
Et c’est devenu l’excuse toute trouvée.

Je connais des parents, pourtant bien placés, aisés financièrement et tout mais qui, pour justifier le fait que leur enfant mineur est sauvage, mal appris et tordu vous sortent : « On n’y peut rien, il ou elle est HPI ».

Le marmaille i commande à zot, lu lé HPI;
i bâche l’école, lé HPI;
i insulte le moun, lé HPI;
i manque respect, lé HPI
na un gros problème avec l’autorité en général, lé HPI
i harcèle son camarade, HPI minm;
i jure son momon, i totoche son marraine, HPI toujours;
i fume zamal, HPI;
i mète son main au c.. des filles, HPI
i marche quasiment tout ni, HPI
etc…

La honte de dire que leur enfant est au vouloir, un vrai « enfant roi ».

Récemment j’ai eu envie de dire à une collègue qui excusait toute les conneries de son enfant, qu’elle aussi elle devait être « HPI »…
Quelques jours plus tard, en désaccord avec la Direction, elle nous a expliqué que cela était dû au fait qu’on ne la comprenait pas au plus haut, vu qu’elle est « HPI ».

On marche sur la tête…

Mimi
Répondre à  Excuse trop facile
18 jours il y a

Ôté ou la di tout’!Les profs se retrouvent même convoqués à la gendarmerie pour ces cas d’HPI(haut potentiel d insolence…)surtout quand le diagnostique est posé par le parent…

bfgk
18 jours il y a

Je ne vois pas ce qu il y a d extraordinaire de nos jours
. il y en a ayant les mêmes troubles que ce jeune homme et qui se hisse a des hauts postes y compris présidentiel

Ericka
18 jours il y a

Il mérite la perpétuité

EnMêmeTemps
18 jours il y a

Une société qui n’est pas capable de punir les coupables se soumet par le fait et se fait la complice des coupables.
Après on s’étonne…

Dans la même rubrique

4 voies du Tampon : Une voiture sur le toit

Un accident vient de se produire sur la quatre voies du Tampon. Un véhicule se trouve sur le toit au milieu de la voie descendante voiture sur le toit. De gros ralentissement sont en cours dans le secteur.

St-Louis : Redressé fiscalement, le commerçant devient trafiquant de drogue

Trois Mauriciens sont soupçonnés d’un trafic d’oiseaux et de stupéfiants inter-îles et sont derrière les barreaux depuis 10 mois en attendant leur jugement. Suite à une avarie moteur, leur speed boat qui devait rallier l’île soeur était resté en rade à Sainte-Rose en avril 2023. L’occasion de mettre la main sur leur contact réunionnais qui serait l’intermédiaire entre les cultivateurs de zamal péi et les trafiquants. Ce boutiquier de Saint-Louis avait pourtant fait fortune…

Non renouvellement d’emplois à la Région : Le rapporteur public conclut au réexamen des contrats des agents « brutalement » remplacés

Les conclusions rendues ce jeudi matin par le rapporteur public sonnent comme un revers pour la Région Réunion. Onze requérants, dont les contrats n’ont pas été renouvelés malgré leur expérience dans le poste qu’ils occupaient depuis plusieurs années, demandaient leur réintégration et l’annulation des contrats des remplaçants. Prise illégale d’intérêts par l’actuelle majorité et silence assourdissant du parquet de Saint-Denis ont également été dénoncés par les avocats des agents concernés.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial