Revenir à la rubrique : Faits divers

Tentative d’assassinat d’une lycéenne de Ste-Marie : L’accusé reste incarcéré

Condamné à 7 ans de réclusion pour des violences avec arme et préméditation et acquitté du chef de tentative d'assassinat, Djayan Soubaya Camatchy attend son nouveau procès suite à un appel du parquet. Sa demande de remise en liberté en attendant la future audience a été refusée par les magistrats de la chambre de l'instruction.

Ecrit par 2181159 – le mercredi 22 février 2023 à 14H20

Novembre 2022, Djayan Soubaya Camatchy était acquitté de la tentative d’assassinat d’une de ses camarades  du lycée pour laquelle il était poursuivi devant la cour d’assises. Le jury populaire avait été convaincu par les arguments de la défense selon lesquels leur client avait menti pendant sa garde à vue, poussé par le gendarme enquêteur à avouer des faits  qu’il n’avait pas eu l’intention de commettre. Le jeune homme s’en était sorti avec une condamnation à 7 ans de réclusion criminelle, le maximum de la peine encourue pour des violences avec arme et préméditation.

Immédiatement, le parquet général, qui avait requis 20 ans de réclusion, avait fait appel  de la décision de la cour. Le Sainte-Marien, âgé aujourd’hui de 21 ans, sera rejugé l’an prochain. Il encourt la perpétuité pour les faits qui lui sont reprochés.

Le 8 février dernier, il comparaissait devant la chambre de l’instruction afin d’obtenir l’autorisation d’attendre la future audience en liberté. Djayan Soubaya Camatchy est apparu encore plus mince que l’an dernier. L’étudiant a expliqué qu’à partir de septembre 2023, l’Université d’Aix-en-Provence, dans laquelle il étudie par correspondance, ne serait plus en mesure de fournir des cours, sauf via internet. Ce qui pourrait réduire à néant ses chances de poursuivre ses études. 

Malgré les promesses du détenu de respecter les obligations d’un éventuel contrôle judiciaire, la représentante de la société a fait valoir le risque de réitération des faits bien que la jeune fille, toujours « très traumatisée et qui se bat au quotidien pour avancer » selon son avocate venue plaider sa cause, vive en métropole. « Hors de question que vous vous retrouviez à Sainte-Marie chez vos parents dans la même configuration qu’avant les faits », a fait valoir le parquet général. 

Dans leur plaidoirie, les avocats de le défense n’ont pas manqué de souligner le diagnostic des experts qui n’ont relevé aucune dangerosité, ni pathologie chez le lycéen, « juste un ado perdu, isolé et un peu trop ancré dans son monde » qui, malgré tout, reste, pour l’heure, en détention.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une femme victime d’attouchements dans une piscine municipale

Un homme comparaissait le 17 mai dernier devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour des faits d’agression sexuelle. Sur proposition du parquet, la victime a accepté de correctionnaliser cette affaire qui était, au départ, ouverte pour des faits criminels de viol. Il a été reconnu coupable ce vendredi et condamné à 6 mois de prison avec sursis.

Plaine des Cafres : Un impressionnant incendie ravage une maison abandonnée

Un impressionnant incendie s’est déclaré ce vendredi après-midi à la Plaine des Cafres dans le centre-ville du 23e km, à proximité des locaux de la PMI, non loin de la caserne des pompiers.
L’intervention est toujours en cours dans cette maison abandonnée, l’ancien dortoir des filles du foyer Marie Poittevin.

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.